CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les MBA
Chloé MICHEL

Chloé MICHEL

Manager Business Development Executive Programs - ESC Rennes School of business

Le choix d’un MBA ou d’un Executive MBA s’inscrit dans un projet professionnel. Il est nécessaire que le projet soit cohérent avec le programme proposé.

L’entretien de sélection doit permettre de corréler les attentes du candidat avec la formation. Il faut également s’interroger  sur l’approche pédagogique, sur la qualité des intervenants, sur les spécialisations, le study tour, la composition des cohorts, les méthodes de recrutement des participants et le lien avec l’international. Faire un Executive MBA nécessite un engagement véritable (professionnel, personnel, financier) de la part du candidat. Il faut se demander si cet investissement est fait au bon moment.

Il faut aussi être en phase avec les valeurs de l’école. A Rennes School of Businness, nous créons des groupes avec une diversité importante tant par la nationalité, que le secteur d’activité des participants et le type d’expérience professionnelle.Avec plus de 15 nationalités différentes Rennes School of Business permet d’approfondir ses connaissances et de confronter ses points de vue dans un milieu multiculturel. Aussi, ESC Rennes School of Business figure parmi les rares écoles françaises triplement accréditées (AMBA, EQUIS, AACSB).

Executive MBA - ESC Rennes School of Business

Thierry GRAEFF

Thierry GRAEFF

Admissions Manager - ESSEC Business School

Dans un monde globalisé, suivre un MBA ou Executive MBA accroît notablement les chances d’accélérer le développement de sa carrière, de modifier sa trajectoire professionnelle, d’accéder à un poste à forte responsabilité ou de lancer son projet entrepreneurial, c’est pourquoi il est essentiel de s’assurer des points suivants.

  • Vérifier la proposition de valeur académique : Suivre un MBA permet de prendre du recul et d’acquérir une vision transversale des nouveaux enjeux business. Néanmoins le choix du MBA doit également répondre aux problématiques de son projet professionnel comme la création d’une entreprise ou une prise de poste à l’étranger. Pour cela, le candidat doit sélectionner son MBA en fonction des orientations du programme, de la qualité du corps académique, des méthodes pédagogiques (travail collaboratif, digital…) et de la richesse des enseignements proposés et des candidats sélectionnés.
  • Privilégier un MBA international : que son projet professionnel porte sur un marché national ou international, acquérir une légitimité à l’international est nécessaire à une majorité de responsables à un  moment de leur parcours. Pour y faire face, il est nécessaire de faire porter sa recherche vers un MBA proposé en partenariat entre plusieurs institutions etproposant des voyages d’études à travers sur divers continents.

Le choix d’une institution disposant de plusieurs implantations Internationales sera privilégié avec l’objectif de s’ouvrir à d’autres cultures business et de développer un réseau international. Enfin, un MBA dispensé exclusivement en anglais permet de se dépasser et de s’ouvrir de nouvelles opportunités de carrière

EMBA - ESSEC & Mannheim Executive MBA - ESSEC Business School

Kirt WOOD

Kirt WOOD

Campus Manager MBA Paris - Kedge Business School

Il y a de nombreux éléments à prendre en compte quand on souhaite effectuer un Executive MBA. Ceux-ci seront différents et n’auront pas la même priorité en fonction de chaque individu.

Où en êtes-vous de votre vie ?  Etes-vous insatisfait voire un peu perdu au bureau ? Votre travail vous ennuie t-il ? Recherchez-vous tout simplement un nouveau challenge ?

En résumé, qu’est ce qui vous motive à entamer cette réflexion ? les candidats à un MBA de qualité doivent comprendre qu’un MBA n’est pas un simple « ticket gagnant » mais un parcours de plusieurs années  comportant apprentissage,  responsabilisation et une bonne dose de changement. Si vous souhaitez de manière un peu prétentieuse « doubler votre salaire »,  « sauter les étapes », « donner un coup d’accélérateur à votre carrière »,  « un MBA prestigieux qui ouvre des portes » ou encore « accéder en deux temps, trois mouvements au comité de direction », alors je suis convaincu que votre motivation ne sera pas suffisante pour vous porter et vous soutenir tout le long d’un programme de MBA dit sérieux.

L’envie de prendre plus de responsabilités,  de développer un sens des affaires,  gagner en envergure,  en confiance en soi, construire une vision et de nouvelles opportunités pour soi-même et pour les autres, s’attaquer à des problématiques complexes,  apprendre à influencer et persuader et tout ceci en même temps, voilà ce qui doit être à la base de votre motivation !

Si vous n’êtes PAS clair au sujet de vos objectifs de carrière ou si vous attendez qu’un MBA « réponde » à vos interrogations, vous n’êtes sans doute pas encore mûr pour franchir cette étape.

Choisir le « bon » MBA, c’est à dire celui qui vous correspond le mieux,  c’est réaliser une analyse approfondie du programme (structure, contenu,  valeur ajoutée au delà des enseignements stricto-sensu, habilitations,  ressources disponibles, diversité au sein de la promotion, puissance du réseau d’anciens, et implication du programme de MBA envers VOUS). Est ce qu’une équipe sera là pour vous guider tout le long du parcours en vous aidant à rester concentré sur vos objectifs ?  Le programme peut–il vous apporter des compétences uniques et des expériences en rapport avec vos objectifs professionnels ?

Vous devez également étudier avec attention l’aspect logistique : impact du temps passé loin de votre poste pour les Executive ou coût lié à l ‘absence de salaire pour l’option « full time ». Quid de l’aide que vous apportez habituellement à votre famille, vos amis et vos collègues ? Le type et la durée du MBA choisi peuvent bien entendu résoudre partiellement ces contraintes. A cela s’ajoute le fait d’avoir un endroit et du temps pour étudier et travailler sur les projets proposés aux participants pendant le MBA.

Le financement est également un sujet en soi : opter pour un bon programme vous aidera à résoudre cette problématique.

Pour finir, la localisation est un élément essentiel. Des déplacements sont-ils par exemple prévus pendant le programme ?

Un bon MBA doit vous proposer un conseiller (à ne pas confondre avec un vendeur) qui vous apportera une écoute attentive en vous poussant à entreprendre certaines démarches personnelles comme assister à des conférences, des cours, échanger avec des participants, des diplômés et membres du corps enseignant. Il vous incitera à vous pencher plus précisément sur la nature des cours et sur les modalités d’enseignement.  Si au final, le programme visé ne correspond pas à vos besoins et objectifs, ce même conseiller devrait être à même de vous réorienter.

Entreprendre un MBA, c’est un peu comme un mariage. Il faut beaucoup de discussions,  de négociations, parfois subtiles et, je pousserai même la comparaison un peu plus loin, il faut se fréquenter au préalable afin de mieux de connaître. Cette étape doit être plaisant et non source de stress. Les deux parties doivent être sur un pied d’égalité et la communication ouverte et permanente. Chacun doit comprendre les attentes de l’autre et les résultats attendus à l’issue du programme.

Un MBA, c’est « pour la vie »,  il faut donc veiller à ce que cette démarche se révèle constructive et profitable sur le très long terme.

EMBA - Global Executive MBA - Kedge Business School