CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

Classement Global MBA 2016 : analyse et profil des écoles

Classement Global MBA 2016 : analyse et profil des écoles

Laurent Ortmans | 01/07/2016

C’est la première fois qu’un MBA en un an arrive en tête du classement Financial Time des Global MBA. L’Insead rejoint le club d’élite des écoles ayant déjà atteint cette première place, incluant la Business School d’Harvard, la London Business School, la Wharton School et la GraduateSchool of Business de Stanford. Ces quatres écoles occupent les places restantes du top 5 avec leur programme sur deux ans.

La promotion Insead 2012 a un salaire moyen de près de 167 000 $ trois ans après le diplôme, près du double (et jusqu’à 96%) de leur rémunération avant le MBA. Les anciens des quatres autres écoles du top 5 ont à peu près le même niveau de salaire et de progression salariale trois ans après obtention du diplôme.

Cependant, l’Insead est classée 10ème en rapport qualité prix, bien au-dessus de ses quatre dauphins, qui sont dans le dernier quart pour ce critère.

Avec un programme deux fois moins long, les frais d’inscription sont aussi plus bas que ceux des trois premières écoles américaines. Comme le dit un diplômé, l’Insead« rapporte le plus par dollar investi ». L’Insead se dénomme elle-même « la business school pour le monde » et a des arguments pour faire valoir qu’elle est une des écoles le plus internationale. Non seulement, plus de 90% des participants et des professeurs sont internationaux, mais grâce à ses campus en France et à Singapour, l’école est classée cinquième en ce qui concerne les expériences à l’étranger. Ses anciens sont aussi classés troisièmes pour la mobilité internationale.

Le classement 2016 inclue aussi neuf nouvelles écoles, deux d’entre elles apparaissant pour la première fois. La China School of Business de l’université Renmin est le nouvel entrant le mieux classé à la 43ème place.

Les sept autres écoles avaient figuré auparavant dans les classements FT mais n’avait pas réussi à entrer dans le classement 2015. L’Edhec, à la 84ème place, avait été classée pour la dernière fois en 2004, par exemple.

La proportion de femmes étudiant dans les meilleures écoles progresse. En 2015, 35% des participants en MBA étaient des femmes, pour seulement 30% en 2005. L’année dernière la proportion de participantes a dépassé les 40% dans 27 écoles, un bond en avant par rapport à seulement 4 écoles il y a dix ans.

Pour cela, les écoles Chinoises ouvrent la voie, avec 44% de participantes au global et 59% à la China School of Business de l’université Renmin.

Cependant, la proportion de femmes dans le corps enseignant des business schools restent bas à environ 27%. C’est à la School of Business Merage de l’Université de Californie à Irvine que la proportion est la plus équilibrée, avec 46% de femmes dans le corps enseignant.

De meilleures chances d’étudier ne se traduisent pas encore sur une plus grande égalité au travail. Avant leur MBA, 80% environ tant des hommes que des femmes qui ont répondu à l’enquête FT auprès des anciens étaient des « professionnels », une des plus basses catégories hiérarchique. Trois ans après le diplôme, 40% des femmes se décrivent encore dans cette catégorie, à comparer à seulement 30% des hommes.

Le pourcentage de diplômés homme ou femme à des postes de chef de département ou manager senior est à peu près égal à 42%, mais les femmes sont sous-représentées dans les plus hauts niveaux hiérarchiques, directeur / partenaire et président / membre du conseil.

La différence de salaire entre hommes et femmes croît de 14% avant le MBA à 19% trois ans après le diplôme (soit de 9 000 $ à 22 000 $).

Le déséquilibre hiérarchique peut donner une raison à cette disparité de rémunération entre les genres. Cependant, les données collectées par FR montrent qu’il y a un écart de salaire même dans le même secteur économique et pour le même niveau hiérarchique.

Premier MBA à temps plein : l’Insead

Cela fait 58 ans que l’Insead a été fondé à Fontainebleau, juste aux portes de Paris, pour former l’élite européenne du business. Avec un accent fort mis sur un mixte global de participants et le multilinguisme, l’école se différencie fortement des business schools d’élite américaine qu’elle cherchait à émuler. La différence principale étant un MBA enseigné en un an au lieu de deux.

Cette année, le MBA de l’Insead qui avait été classé par FT dans le top 10 mondiaux des MBAs ces 17 dernières années a été classé numéro 1 pour la première fois.

C’est une première non seulement pour l’Insead, mais aussi pour les MBA en un an, qui sont de plus en plus populaire dans le monde entier, y compris pour certaines business school américaines.

IlianMihov, le doyen de l’Insead, croit en cinq caractéristiques qui font une top business school, comprenant la perspective globale et la promotion de la diversité. Le MBA doit également être une expérience de métamorphose, dit-il. « Si nous ne faisons qu’enseigner un contenu, cela pourrait être remplacé par des cours en ligne ».

Enfin en plus d’être fort sur l’entreprenariat, il estime que les compétences d’analyse et de pensée critique vont être vitales.

« Je pense que les compétences clés sont en résolution de problème, » dit le professeur Mihov. « Ces compétences seront toujours à la mode dans 30 ans. ».

Top pour la progression de carrière : IIMA

Créé il y a seulement dix ans, le programme sur un an en présentiel intégral PGPX de l’Institut Indien du Management à Ahmedabad est classé numéro 1 pour la progression de carrière de ces anciens cette année.

Largement reconnue comme la meilleure business school en Inde, une réputation gagnée pour sa formation initiale PGP en deux ans, et classée 15ème mondiale dans le classement Master en Management 2015 FT, IIMA est aussi fameuse pour son campus de 40 hectares et ses locaux d’enseignement conçus par l’architecte américain Louis Kahn. L’école, fondée par des entrepreneurs locaux avec la Harvard Business School, a suivi la voie d’Harvard en centrant l’enseignement sur l’étude de cas.

Nouvel entrant le mieux classé : Renmin

La China School of Business de l’Université Renmin est un dernier entrant dans le classement FT des MBA. L’école offre des MBA depuis 1991 mais n’est devenue éligible pour le classement qu’en 2010 lorsqu’elle a été accréditée par Equis.

L’école Pékinoise est le nouvel entrant le mieux placé en 43ème place, prenant place entre d’autres écoles de Chine continentale, le AntaiCollege d’économie et de management en 39ème place et l’école de management de l’université de Fudan en 47ème place. La promotion 2012 a un salaire moyen de 94 000 $ trois ans après le diplôme, une progression de 168% par rapport au salaire avant MBA.

Plus forte progression : Carroll

L’école de management Caroll au Boston College est présente chaque année dans le classement FT des MBA depuis sa première apparition en 2006. Sur cette période, elle a connu des hauts et des bas dans le classement entre la 47ème place en 2010 et la 93ème en 2013.

Cette 18ème année de présence dans le classement des MBA est plus favorable à l’école qui a grimpé de 21 places pour finir en 69ème position.

Le salaire moyen des anciens trois ans après le diplôme a progressé de près de 6 000$ à 120 000$ par rapport au classement de l’année dernière.

L’école a aussi connu une forte progression en terme de rapport qualité-prix et de progression de carrière.

Meilleure experience internationale : Ipade

La Business SchoolIpade figure de nouveau dans le classement FT des MBA après ne pas avoir atteint le top 100 ces trois dernières années. Elle est classée en 80ème position, juste devant la Business SchoolIncae, l’autre école d’Amérique latine.

Tous les participants étudient au moins un mois à l’étranger dans des programmes d’échange avec près de 75 institutions partenaires à travers le monde. Les participants sont encouragés à des voyages d’étude à l’étranger, l’école prenant en charge environ la moitié des coûts. L’Ipade ajoute deux destinations par an, selon les votes des participants. La dernière promotion a eu le choix d’aller en Chine ou au Vietnam.

MBA classement 2016

© The Financial Times Limited [2012]. All Rights Reserved.

Not to be redistributed, copied or modified in anyway.
Cursuspro is solely responsible for providing this translated content and the Financial Times
Limited does not accept any liability for the accuracy or quality of the translation.

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire