CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

Administration : des résultats contrastés  pour les programmes français

Administration : des résultats contrastés pour les programmes français

Stéphanie Guzman | 17/10/2017

Le Financial Times vient de publier son classement 2017 des meilleurs programmes Executive Masters of Business Administration (EMBA) du monde. Le Financial Times mesure et classe en effet pour la 17ème année consécutive les 100 meilleurs programmes de MBA destinés aux professionnels souhaitant donner un  coup d’accélérateur à leur carrière. Un « must read » pour toutes celles et ceux qui envisagent de se lancer dans l’aventure.

Si l’an dernier, nous nous étions félicités du doublé gagnant de l’INSEAD  ( voir notre article), les résultats sont en 2017 moins glorieux pour l’école de Fontainebleau et plus globalement pour les programmes français.

Il faut dire que l’arrivée en 2ème position de l’EMBA Global Asia- jusqu’alors absent du classement-, est une vraie surprise pour les historiques du palmarès. Et si ce programme ne parvient pas à détrôner Kellogg/HKUST qui conserve sa place de numéro 1, cette arrivée fracassante rebat tout de même les cartes. Le programme joint Tsinghua/Insead perd ainsi une place mais parvient à rester en 3ème position. L’EMBA développé en solo par l’école française perd en revanche 4 places et se retrouve en 8ème place. Le célèbre Trium HEC/LSE/NYU perd 2 places et se retrouve en rang 5. C’est également une grosse déconvenue pour le Global MBA de Kedge qui perd 15 points et se retrouve en 37ème position. Grenoble Ecole de Management, qui avait fait une arrivée très remarquée l’an dernier, est quant à elle, sortie du classement.

Du côté des gagnants, notons la progression de 2 rangs de l’EMBA de l’ESCP Europe, ce qui lui permet d’intégrer le Top 10. Saluons également les performances de trois écoles de commerce françaises qui voient leur programme intégrer pour la première fois le classement Executive du quotidien britannique. Il s’agît de  l’EMBA de NEOMA Business School en 81ème position, de l’EMBA de l’EDHEC en 86ème place et du programme Executive de l’ESC Rennes en 98ème place. Le programme d’Emlyon progresse de 4 places en 83ème position.

Pour réaliser ce classement, le Financial Times a analysé de nombreux critères dont les salaires et progressions de carrière des participants des promotions de 2014 ainsi que le taux de satisfaction des participants. La contreperformance de l’INSEAD s’explique par des progressions de salaires un peu en retrait versus les programmes de même catégorie. A titre d’exemple, la progression de salaire (avant et après formation) pour le nouveau venu, Global Asia, dont le programme se déroule en Chine, est de 78 %  quand il n’est « que » de 58% pour le programme Tsinghua/Insead.

Un participant à l’EMBA de NEOMA Business School, gagne en moyenne 136 000 €, 3 ans après la formation, à comparer avec la rémunération de 478 000 € des dirigeants ayant intégré le programme Kellogg/ HKUST, numéro 1 du palmarès. Les coûts d’un EMBA varient entre 50 000 € pour les programmes situés en fin de classement et 150 000 € pour les formations situées dans le top 10.

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire