CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

EMBA Classement 2015

Ce que révèle le classement 2015 des Executive MBA

Laurent Ortmans | 20/10/2015

Le classement FT 2015 des Global Executive MBA est remarquable cette année pour deux raisons. Non seulement c'est le centième classement FT des business schools, mais c'est,aussi la première fois qu'un programme  auquel contribue une business school de Chine continentale occupe la pole position.

La formation délivrée en commun par Tsinghua et l'Insead (Tiemba) a progressé de deux places pour atteindre la tête du classement 2015 des Global Executive MBA, détronant Trium qui recule à la troisième place après une seule année au sommet.

Ce classement EMBA note les 100 meilleures formations à l'échelle mondiale pour des dirigeant seniors en exercice. Le classement est basé sur une enquête auprès des business schools et des leurs anciens diplômés en 2012. Les données collectées mesurent le niveau de succès des anciens en terme de salaire, de position dans l'entreprise et d'accomplissements depuis l'obtention de leur diplôme.

Pour la quatrième année de suite, les cinq premières places restent trustées par les cinq mêmes EMBA intercontinales. Tiemba arrive en tête cette année, non pas grâce une domination spectaculaire sur ces rivaux, mais par une forte performance sur la plupart des indicateurs. En particulier, les anciens ont le deuxième salaire moyen le plus élevé (324 000 $) derrière les anciens de la formation Kellogg/HKUST (408 000 $). Tiemba est aussi classée seconde pour la progression de carrière et quatrième pour les expériences professionnelles.

Cinq écoles de cinq pays différents font leur apparition dans le classement. La business school Lee Kong Chian de Singapour arrive directement en 36ème place. La business school Queen'Smith du Canada a enregistré la meilleure progression, grimpant de 32 places pour atteindre le 67ème rang.

Au total, lancer une nouvelle société arrive en dernier parmi les raisons pour se lancer dans un EMBA (à 5,5 sur 10). Les motivations principales des participants sont apprendre le management (9,1), se constituer un réseau (8,3) et augmenter ses revenus (8,1).

Alors que 17% des diplômés ont considéré lancer une nouvelle société comme une de leurs deux motifs principaux, seulement 2% ont en fait leur seule ambition principale. Malgré tout, entrepreneuriat fait clairement une percée, quand plus d'un quart des diplômés (26%) a déclaré avoir lancé leur propre entreprise pendant leur EMBA ou depuis l'obtention de leur diplôme.

Presque tous les entrepreneurs (93%) ont évalués leurs nouvelles compétences comme importantes ou très importantes dans leur décision. “Je comprend la valeur de mes compétences sans avoir la 'peur' de ne pas être employé,” dit l'un d'entre eux.

Très important également pour les entrepreneurs EMBA a été le support de leur école et du réseau des anciens. Environ trois quart des entrepreneurs pensent que l'école et le réseau des anciens ont été utiles ou très utiles lors du lancement de leur entreprise. “Le support des anciens à joué un rôle clé pour faire valider l'idée et obtenir les bons contacts pour le business,” dit l'un d'eux.

Près de 40% des entrepreneurs n'ont pas cherché d'aide pour boucler leur financement. La moitié d'entre eux ont trouvé les fonds nécessaires uniquement sur leurs propres économies ou auprès de leur famille et de leurs amis, à comparer au 40% seulement qui ont cherché de l'aide auprès de l'école ou du réseau des anciens.

Environ 40% des entrepreneurs tirent la plus grosse partie de leurs revenus de leur compagnie avec un salaire moyen d'environ 194 000 $ à comparer à 171 000 $ pour les non-entrepreneurs. On trouve le plus de réussite chez les créateurs d'entreprise d'Asie/Océanie. Près de la moitié d'entre eux (48%) gagnent la plus grosse partie de leur revenus de leur compagnie pour le salaire le plus élevé (251 000 $ en moyenne), juste devant ceux basés au Moyen Orient (224 000 $).

La meilleure formation: Tsinghua/Insead

Le programme EMBA lancé par Tsinghua et l'Insead en 2007 est entré en force dans les classements FT dès 2012, atteignant la quatrième place dès sa première promotion. La formation a depuis été classée seconde, troisième puis enfin première dans le classement de cette année.

Tiemba atteint un score important pour l'expérience d'enseignement à l'international, étant délivréee pour moitié sur le campus de Tsinghua à Pékin, ainsi que sur les trois campus de l'Insead à Singapour, en France et aux Emirats Arabes Unis.

La formation est classée seconde pour la progression de carrière trois ans après le diplôme. Il n'y a que 250 diplômés de Tiemba jusqu'à maintenant, ce qui en fait un groupe d'élite.

Nouvel entrant dans le top 10: Saïd

Entrant dans le top 10 pour la première fois, la formation EMBA de Saïd a progressé de 12 places pour atteindre le 9ème rang du classement. Ce programme est entré dans le classement en 2010 et a progressé par étape après avoir reculé au plus bas à la 38ème place en 2012.

Saïd a le meilleur classement parmi les EMBA non jumelés au Royaume Uni et le deuxième en Europe derrière l'IE business school en Espagne. Les diplômés ont, en moyenne, le salaire le plus élevé trois ans après le diplôme en comparaison avec les autres écoles britaniques et la deuxième plus grande progression de salaire.

L'entreprenariat est un élément clé de cette formation, avec plus de la moitié des diplômés ayant lançé leur propre compagnie.

Au top pour les étudiants étrangers : LBS

Dans un monde toujours plus globalisé, beaucoup de business school cherchent à ajouter des éléments pour s'assurer que leurs formations sont crédibles sur un plan international. La London Business School est l'école à battre cette année pour sa formation EMBA qui arrive en 19ème place au classement général mais qui finit première pour la deuxième année consécutive en terme de diversité internationale.

Le programme est divisé en deux promotions basées à Londres et à Dubai. Dans la dernière promotion incorporée, il y a environ 90% de participants internationaux provenant de 52 pays différents.

Les indiens représentent le groupe national le plus important (14% des participants). LBS a également une proportion importante de participants venant du Moyen Orient.

Meilleure entrée : L'université de management de Singapour Lee Kong Chian

Classée d'entrée au 36ème rang, la formation basée à Singapour est la mieux classée des cinq formations EMBAs faisant leur première entrée dans le classement.

Les candidats pour l'EMBA SMU doivent avoir 10 années d'expérience professionnelle préalable. Le programme compte ainsi les participants les plus expérimentés dans le classement.

Cette formation coûtant 109 500 $ singapouriens compte 6 semaines sur le campus de Singapour trois immersions d'une semaine tout autour du globe. En plus de l'université de Pékin en Chine et de la business school indienne, les participants visitent également la Wharton school de l'université de Pennsylvanie, qui est le modèle sur lequel SMU s'est construit.

Plus grande progression : Queens University: Smith

La formation EMBA de l'école de l'Ontario est l'un des six programmes délivrés par des universités canadiennes à rentrer cette année dans le top 100.

Après un bond de 32 places pour atteindre le rang 67, cette formation n'est plus que 14 places derrière le programme EMBA commun mis en place par Queen avec l'université américaine de Cornell. D'un coût de 98 000 $ canadiens, il revient un peu moins de 32 000 $ canadiens moins cher que le programme commun.

Pendant les 16 mois de la formation, les participants peuvent suivre les classes de n'importe où au Canada, à l'aide d'un système de vidéo-conférence temps réel interactif. Ceux qui ne peuvent pas rejoindre leurs camarades dans un des centres d'apprentissage peuvent se connecter depuis chez eux, mais tous les participants doivent suivre quelques classes à Kingston, Ontario.

Au sommet en Amérique du Sud : Centrum Católica

La business school péruvienne est l'une des deux institutions sud américaine représentée dans le classement FT 2015, et est positionnée au rang 52 comme l'année dernière.

Cet EMBA sur 18 mois est basé à Lima, capitale du Pérou, avec trois des huit modules enseignés à l'étranger. En plus d'une visite en Chine, les participants suivent des cours à l'IE business school en Espagne et à l'école Freeman de l'université Tulanee à la Nouvelle Orléans – un partenaire stratégique de Centrum Católica.

Centrum est la graduate business school de l'université catholique pontificalee du Pérou, l'université privée la plus ancienne du pays, qui célèbrera son centenaire en 2017.

executiveMBA2015-2

© The Financial Times Limited [2012]. All Rights Reserved.
Not to be redistributed, copied or modified in anyway.
Cursuspro is solely responsible for providing this translated content and the Financial Times
Limited does not accept any liability for the accuracy or quality of the translation.

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire