CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

Forco, l’OPCA du commerce et de la distribution

Forco, l’OPCA du commerce et de la distribution

Lucie Brasseur | 24/05/2016

Créé en 1994, l’OPCA Forco agît pour le compte des entreprises du commerce et la distribution. L’organisme compte 300 collaborateurs répartis sur l’ensemble du territoire répondant ainsi au plus près des besoins du million de salariés concernés par la formation professionnelle et de ses 44000 entreprises adhérentes. La structure collecte les fonds dédiés à la formation professionnelle, accompagne salariés et entreprises dans la recherche et l’élaboration de formations adaptées aux enjeux du secteur avant de financer les actions de formation au sein des quatorze branches, dont l’optique, l’horlogerie, les commerces à prédominance alimentaire, non alimentaire, l’import-export, les grands magasins populaires ou encore les enseignes de bricolage.

Cultiver les talents des salariés

Dans un environnement sectoriel où 82 % des entreprises demeurent des TPE, Forco s’engage en mettant à la disposition de ses adhérents et de leurs collaborateurs un large panel d’outils simples et directement accessibles en ligne pour mobiliser la formation comme levier de progrès individuel et de développement des compétences au service de la compétitivité des entreprises et de la réussite professionnelle.

A chaque situation un projet de formation

Téléchargeable et consultable sur le site internet de l’organisme ( www.forco.org), « le guide 2016 de la Formation pour tous », s’adresse à tous : directions des ressources humaines et responsables formation pour les plus grosses structures, dirigeant de TPE ou encore salariés et demandeurs d’emploi. Véritable boîte à outils, on y navigue selon son profil, sa situation et ses besoins. DIF-CPF, CIF, VAE, bilan de compétences, passeport orientation, formation et compétences, intégration en entreprise d’un salarié en CDD, formation des collaborateurs en CDI dans le cadre du plan de formation, recrutement d’un apprenti, on pioche dans ces pages à l’envie pour passer de la théorie à la pratique.

De plus, les salariés des branches adhérentes peuvent se rapprocher de leurs directions des ressources humaines pour accéder à la plateforme Forco-fil, où cibler et planifier tant les formations métiers que transverses : « gérer sa présence sur les réseaux sociaux », « Sortez du pétrin ! Maîtrisez la fabrication et la gestion au rayon boulangerie », ou « Apprendre et renforcer l'Anglais adapté aux métiers du commerce »… En somme, l’OPCA se veut être le « facilitateur » pour les entreprises et les salariés du Commerce et de la Distribution, transformant les obligations en opportunités et en outils de compétitivité.

Le commerce alimentaire : un exemple de nouveaux défis à relever

La branche du commerce de détail à prédominance alimentaire (chiffre d’affaires en produits alimentaires supérieur ou égal à 35% des ventes totales) rassemble les entreprises relevant de différents formats commerciaux allant de l’hypermarché à la TPE comme l’épicerie de proximité. Au cours de la dernière décennie, l’exigence en matière de qualité des produits et de réévaluation des politiques tarifaires, à laquelle s’ajoute l’accroissement du nombre de références en magasin a durablement modifié les paramètres d’activité de la branche.

En parallèle, les effets de concurrence entre enseignes ont augmenté les besoins en adaptabilité, en professionnalisme et en qualité de service pour les équipes. L’arrivée massive de nouveaux outils technologiques de gestion des stocks, le développement des premiers prix nécessitant de jouer la carte des volumes et des ventes complémentaires, les réflexions sur l’aménagement des espaces de ventes liés au déploiement du e-commerce sont autant de sujets qui ont modelé les attentes et besoins de formation des entreprises et des équipes.

Ainsi, tout au long de cette période clef, Forco a accompagné le secteur dans ses réflexions de fond sur les besoins en compétences des salariés. Le développement des « parcours d’évolution professionnelle » comme la question de l’insertion des publics faiblement qualifiés ou des jeunes à la recherche de leur premier emploi sont apparus prioritaires pour la branche.

Question financement, ça marche comment ?

Le Forco collecte les contributions obligatoires des entreprises du commerce et de la distribution pour le financement des actions de formation. Il finance les contrats de professionnalisation, les formations dans le cadre des plans d’actions prioritaires pour chaque entreprise, les VAE ou encore les parcours des demandeurs d’emploi dans le cadre des CSP (contrat de sécurisation professionnelle) ou des POE (préparation opérationnelle à l’emploi).

A titre d’exemple, un salarié souhaitant suivre une formation pourra faire valoir ses droits individuels au travers de son Compte Personnel de Formation. Pas à pas, chaque étape est simplifiée sur la plateforme de l’OPCA. Il téléchargera les documents sur www.moncompteformation.gouv.fr qu’il lui suffira de remplir, d’accompagner du devis et du programme élaborés par l’organisme de formation. Enfin, à chaque étape, si un besoin d’accompagnement s’avère nécessaire dans l’élaboration de son projet de formation, le salarié pourra s’adresser à un conseiller Forco en évolution professionnelle.

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire