CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

DEFI : l'OPCA qui prépare le futur de l'industrie

DEFI : l'OPCA qui prépare le futur de l'industrie

Stéphanie Guzman | 24/06/2016

OPCA DEFI vise au développement de l'emploi et de la formation dans l'industrie. Il a été créé le 1er janvier 2012, par les branches chimiques, pétrolières, pharmaceutique et de la plasturgie… Une fusion des anciens C2P et Plastifaf. 

Avec son nom évocateur, l'OPCA DEFI collecte, mutualise et redistribue les obligations financières des entreprises  du secteur  de la chimie, pharmacie et plasturgie en matière de formation professionnelle. Selon les chiffres 2014, en une année, environ 90 000 personnes bénéficient du plan de formation (sur 501 351 salariés déclarés).Et 8 544 entreprises versent leur contribution, pour un total de 225,3 millions d’euros.

Mais l'organisme met aussi en œuvre les priorités du secteur.

Pérenniser les emplois des TPE/PME

Parmi les adhérents, on compte 82 % d’entreprises de moins de 50 salariés. L'année 2016 marque une orientation particulière, puisque l’OPCA DEFI se lance dans un plan pour le développement des compétences au sein des TPE/PME : 8 millions d’euros de fonds complémentaires permettront le financement d’environ 2 000 projets. Le but : pérenniser les emplois. Même si les secteurs couverts par l’OPCA sont plutôt en meilleure santé que bons nombres d’autres secteurs (L’industrie chimique en France a par exemple enregistré une croissance de 0,9 % en volume en 2015), le bilan reste contrasté et les PME-TPE sont les premières à être fragilisées.

La contribution 1% CIF-CDD de la masse salariale versée aux titulaires de CDD est désormais collectée par l'OPCA DEFI et intégralement reversée au FPSPP (Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels). Elle sert à financer des actions de qualification/requalification des salariés et des demandeurs d’emploi, ainsi que la formation des salariés des TPE/PME, sur la base d’appels à projets.

Des formations au plus près de la demande

Salariés souhaitant évoluer professionnellement ou encore demandeurs d'emploi intéressés par le secteur de l'industrie, n’hésitez pas à contacter l'OPCA : son rôle est aussi de vous renseigner sur les dispositifs accessibles selon votre projet.

Par exemple, vous pouvez envisager un Certificat de qualification professionnelle (CQP) ou CléA (attestant d'un socle de connaissances et de compétences). Selon l'accord de branche, un abondement supplémentaire peut vous permettre de compléter vos heures du Compte Personnel de Formation.

Pour valoriser votre expérience, l'OPCA DEFI vous soutient aussi lors de votre démarche VAE. Sachez cependant que des priorités d'accès sont données, selon la branche. Par exemple, la plasturgie privilégie les salariés ayant quinze ans d'expérience, ainsi que ceux âgés d'au moins 45 ans justifiant d'un an d'ancienneté dans l'entreprise.

D'autres dispositifs sont financés, comme le contrat ou la période de professionnalisation, le congé formation, la préparation opérationnelle à l'emploi, etc.

Les programmes de formation proposés s'avèrent variés : de la chimie à la plasturgie, bien sûr, mais aussi de la communication, de la comptabilité, du management ou encore de la logistique. Quatre comités de section professionnelle (chimie, pétrole, pharmacie, plasturgie)  proposent au conseil d’administration les orientations, afin de suivre au plus près les besoins des entreprises et des salariés.

L'entreprise doit faire une demande de prise en charge via "Mon compte DEFI" qui remplace l'extranet à compter du 1er juin 2016. En individuel, vous trouverez sur le site internet de l’organisme ( www.opcadefi.fr) toutes les informations nécessaires, selon votre projet.

Les observatoires

Pour en savoir plus sur la situation des branches de l'OPCA, chacune possède son propre observatoire :

  • l'Observatoire des métiers, de l'emploi et de la formation des entreprises du médicament,
  • l'Observatoire prospectif des métiers, des qualifications et de la diversité des industries chimiques,
  • l'Observatoire national paritaire prospectif des métiers, des emplois et des qualifications de la branche plasturgie,
  • l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications de la branche de la fabrication et du commerce de produits à usage pharmaceutique, parapharmaceutique et vétérinaire,
  • l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications des industries pétrolières.

Tous visent à faire connaître les métiers de l'industrie, à assurer une veille sur l'évolution de ces professions, puis de pousser les compétences à évoluer pour anticiper les changements.

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire