CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

Financement CIF

Le CIF : un dispositif plus mort que vif !

Stéphanie Guzman | 01/02/2018

Le Congé Individuel de Formation (CIF) est un congé qui permet au salarié de s'absenter de son poste afin de suivre une formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir. Principaux atouts du CIF : le salarié est rémunéré pendant toute la durée de la formation et les formations peuvent comporter jusqu’à 1 200 heures.

La Cour des Comptes, dans un rapport de juillet 2017, a mis le doigt sur le coût du dispositif : 1 milliard d’euros par an pour 40 000 personnes formées. Le Ministère du Travail considère de son côté que le CIF est peu lisible, doublonne avec le CPF, et souhaite faire converger les deux dispositifs.

Compliqué à mettre en place, souvent méconnu des salariés, parfois utilisé pour des formations très éloignées de la vie professionnelle, le CIF, qui existe depuis 1984, semble donc à bout de souffle.

Si les syndicats s’opposent pour la plupart à sa suppression, il est fort probable que le gouvernement suivra les recommandations de la Cour des Comptes : recentrer le dispositif versdes activités professionnelles (finis les CIF pour devenir potier ou écrivain !) mais aussi promouvoir les formations CIF hors temps de travail afin d’augmenter le nombre de bénéficiaires. L’Etat dépense aujourd’hui 25 000 € pour chaque salarié réalisant un CIF. 80 % de cette somme est versée à l’employeur afin qu’il puisse continuer à verser sa rémunération au salarié absent.

Le Conseil de CursusPro : Si vous envisahhihjlgez de faire une formation longue sur votre temps de travail, le temps presse pour le CIF qui pourrait disparaître à horizon 2019 ! Contactez dès à présent votre OPACIF ou FONGECIF.

Plus d’infos sur le CIF

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire