CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

Diplômes, titres et certifications

S’y retrouver dans la jungle des diplômes, titres et certifications

Stéphanie Guzman | 18/02/2015

Historiquement, le terme de diplôme n’était utilisé que par l'Education Nationale ou le Ministère de l'Enseignement Supérieur. Cela n'est plus le cas aujourd'hui et l’usage du mot s’étant généralisé, il devient parfois compliqué d’y voir clair. Petit passage en revue de ces fameux « diplômes ».

Les diplômes nationaux et diplômes d’Etat 

Ils concernent principalement la formation initiale.  Obtenus suite à un parcours scolaire suivi dans des écoles et universités, ces diplômes sont délivrés par l’Etat à travers les différents ministères, l’Education Nationale en tête de liste. Le Ministère de l’Agriculture (Brevet de Technicien Supérieur Agricole) ou des Affaires sociales (Diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé) en distribuent également.

Le système de grade LMD (licence, master, doctorat) a été introduit dans le cadre de l’harmonisation européenne et permet d’identifier plus facilement ces diplômes.

Le diplôme atteste essentiellement d’un niveau de connaissances générales mais pas forcément dans une matière spécifique. Vous pouvez par exemple être diplômé de gestion en ayant eu une très mauvaise note en comptabilité.

Tous les diplômes d’Etat et diplômes nationaux sont inscrits de droit au RNCP. La validité du diplôme est permanente. Un diplôme d’Etat est nécessaire pour exercer certaines professions notamment dans le secteur médical.

Les diplômes visés par l’Etat

Les établissements de formation supérieure peuvent créer des programmes pour lesquels ils demandent une habilitation à l’Etat. Ils délivrent alors un « diplôme » d’établissement visé par l’Etat à la condition que l’école ait été elle-même préalablement reconnue par l’Etat.

Cela concerne souvent des écoles de commerce privées ou des écoles gérées par les chambres de commerce et d’industrie. Le contenu des cours est rigoureusement contrôlé. Les élèves peuvent bénéficier de bourses et bénéficient de systèmes d’équivalence.

Le visa est délivré par un arrêté du Ministre chargé de l’Enseignement supérieur pour une durée minimale d’1 an et maximale  de 6 ans. Ces diplômes sont inscrits au RNCP

Les titres certifiés par l’Etat 

Le titre est différent du diplôme dans la mesure où il est censé faire plus  particulièrement référence à une fonction : par exemple : Psychologue ou Ingénieur.

Les titres certifiés sont des certifications délivrées au nom de l’Etat par le Ministère du travail et Affaires Sociales et enregistrées au répertoire après instruction, avis de la Commission Nationale de Certification Professionnelle et publication d'un arrêté au Journal Officiel. Ils correspondent souvent à des emplois pour lesquels il n’existe pas de diplôme de l’Education Nationale.

Les titres certifiés sont classés par niveau  de I à V  et il existe tout un système d’équivalence avec les diplômes d’Etat. Par exemple : le master  (Bac +5) correspond au Niveau I et un  titre de Meilleur Ouvrier de France (Niveau IV)  correspond  à un Bac +2. 

Sauf exception reposant sur un texte législatif ou réglementaire, toutes les titres certifiés publiés au répertoire national sont accessibles par la validation des acquis de l’expérience ( VAE). 

Les certifications ou CQP inscrites au RNCP

La certification de qualification professionnelle (CQP) atteste que vous avez suivi une formation ou que vous disposez d’un savoir faire.  Les CQP ont été conçus par et pour les entreprises. Une CQP est principalement attribuée par une branche professionnelle ou une Chambre de Commerce et d’Industrie et atteste d’un niveau général homogène.

Le certificat n’est valable que dans un secteur d’activité spécifique.

L’inscription au RNCP d’une certification de qualification professionnelle est obtenue pour une durée déterminée et doit être renouvelée. Il existe des CQP dans 60 branches professionnelles. Les niveaux sont entre V et III (c‘est à dire de CAP à Bac +2). Il est tout à fait possible d’obtenir un CQP via la VAE. 

Les tests et certifications privées

Il existe des certifications décernées par des entreprises. Ces certifications ne sont pas inscrites au RNCP. Cela ne veut pas dire qu’elles n’ont aucune valeur. Citons à titre d’exemple la société SAP qui délivre une certification sur ses logiciels SAP, certification reconnue internationalement. Les tests de type GMAT ou TOEIC  permettant d’évaluer un niveau d’anglais sont également des certifications privées. 

Le conseil Cursus Pro

Une vigilance s’impose compte tenu de la multiplication des offres.

Les écoles, chambres de commerce, centres de formations préfèrent de plus en plus l’usage du mot diplôme au mot « titre certifié », « certification » ou même « attestation de présence ». Le nom inscrit sur le parchemin ne signifiant plus grand chose, c’est donc la qualité de l’organisme délivrant le fameux document et l’inscription au  RNCP qu’il vous faut contrôler. 

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire