CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

EMBA Neoma Franck Brunet

Un MBA pour prendre de la hauteur sur la gestion d’entreprise

Clémentine Delignières | 03/11/2015

Après avoir créé deux sites d’e-commerce, il a voulu se former pour approfondir ses compétences. Franck Brunet, diplômé cette année d’un Executive MBA, revient sur la transformation personnelle induite par ce choix.

Pourriez-vous détailler votre parcours ?

J’ai commencé à travailler en 1996, dans deux grands univers : la communication marketing en agence et chez l’annonceur. À l’époque, je possédais simplement un DEUG Droit/Langues et civilisations étrangères, mention russe. Donc, rien à voir avec mon parcours en entreprise ! J’ai passé plus tard une licence de Sciences de gestion.

De 2006 à 2010, pour La Redoute, je m’occupais de toutes les actions commerciales du site internet. Mais j’ai fini par tourner en rond. Alors, j’ai quitté le monde du salariat pour créer ma première entreprise : du e-commerce dans le matériel de construction. Je l’ai revendue au bout de deux ans, pour en créer une nouvelle. J’importais du bois du Canada, le faisais transformer et le commercialisais via le site internet, à des particuliers et des professionnels. Cela marchait très bien ! Sauf que j’avais de grosses difficultés à financer la croissance. J’ai vendu le fonds de commerce et la société a été liquidée ensuite par le repreneur.

Vous avez donc décidé de vous tourner vers la formation continue ?

Pendant cette expérience, je me suis rendu compte que je ne maîtrisais pas certains fondamentaux et la dimension internationale m’intéressait de plus en plus. S’imposait à moi le MBA, pour sortir de ma zone de confort.

Parallèlement à la vente de mon entreprise de bois, j’ai démarré une activité de conseils, sur la partie e-commerce et stratégie d’entreprise. J’avais davantage de temps pour commencer une formation.

Aviez-vous des appréhensions ?

Non, j’avais vraiment un appétit d’apprendre.

Je ne craignais pas d’appréhender des domaines qui n’étaient pas les miens. Je ne connaissais pas la comptabilité, par exemple... Chacun arrive avec un point fort et la force du MBA de la NEOMA Business School est d’équilibrer, d’aller vers toutes les compétences de gestion.

Pourquoi cette formation-là ?

Elle permet de se former en totale pratique, pour diriger une entreprise quel que soit le domaine. Et puis, d’être confronté à des personnes de haut potentiel. Ma promotion se composait de responsables de service, de consultants, de dirigeants de société.

Avec le recul, que vous a apporté l’Executive MBA ?

Comme je le souhaitais, une transformation personnelle, avec beaucoup plus de hauteur sur la gestion d’entreprise.

De plus, je commence à faire du conseil aux États-Unis. On doit, à la fin du MBA, présenter un business plan très étoffé, qui reprend tous les aspects qu’on a vus en séminaire. On travaille sur ce sujet du début jusqu’à la fin. Pour moi, il consistait à créer cette entreprise en Californie.

Depuis mon diplôme, je monte aussi un nouveau projet, avec des produits d’information pour les entrepreneurs. Je veux faire profiter les autres de mon expérience, en France et à l’étranger.

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire

commentaire Philippe E. a écrit le 04/11/2015

Je connais bien Franck. Je confirme que son Exec MBA lui a permis de commencer une belle carrière à l'internationale. Philippe.

Choisir une nouvelle formation ?
Entrez vos critères,
cherchez et trouvez !