Caryn Mathy EMBA EMLYON BUSINESS SCHOOL

Ils vous en parlent : Executive MBA au sein d’EMLYON Business School

Stéphanie Guzman | 09/01/2017

Caryn Mathy, 46 ans, est une spécialiste reconnue dans l’univers de la santé. Enseignante, chercheuse, titulaire d’un doctorat, c’est déjà avec un solide bagage universitaire et professionnel qu’elle s’est lancée en 2010 dans un Executive MBA au sein d’EMLYON Business School.

Cursus Pro l’a interrogé sur ses motivations et également sur sa nouvelle vie d’entrepreneuse Post MBA.

1-Vous avez déjà un CV impressionnant. Qu’est ce qui vous a poussé à vous lancer dans un Executive MBA ?

A l'époque je travaillais depuis 4 ans pour un grand groupe international du monde de la pharma et du medical device. Après un certain nombre de succès par rapport à mon approche atypique du « marketing » et de « l'accès au marché », réalisée avec une équipe que j'avais montée de toute pièce, mon employeur a souhaité me faire évoluer vers un poste de plus haut niveau.

Cependant, mon profil d'expert suscitait encore quelques réticences en interne et il souhaitait que je renforce mes connaissances sur le monde du business.

On m'a donc proposé de faire un MBA en full time ce que j'ai accepté avec quelques réticences au début : j'avais déjà un très haut niveau d'étude universitaire et le fait de m'éloigner pendant 1 an de l'entreprise m'inquiétait.

Après avoir pris des renseignements, j'ai compris que c'était une très belle opportunité et un signe de confiance de mon employeur; aussi j'ai accepté avec joie de me lancer dans l'aventure.     

2- Avez-vous démarré les cours avec l’envie pré-existante de lancer votre société de conseil ERC Santé ? Ou est-ce venu après ? 

Non, pas du tout! Le monde des entrepreneurs était pour moi une galaxie parallèle et jamais je ne me serai imaginée en faire partie ! L'idée de créer ERC Santé s'est imposée progressivement suite à une série d'événements et de rencontres.

Tout d'abord, le marketing stratégique m'a passionnée. Ensuite, j'ai compris que je ne pourrai pas faire cela dans mon entreprise (laquelle, dans l'intervalle, avait entamé un plan de restructuration et ne m'offrait plus les mêmes perspectives qu'avant) : je n'avais pas la légitimité et la stratégie de l'entreprise ne se décidait pas au niveau de la filiale France, ni même au niveau Europe.

Par ailleurs, le monde de la recherche et de l'enseignement me manquait. Enfin, j'ai compris, après de nombreux échanges et rencontres, qu'en alliant mes compétences d'origine avec celles que j'avais acquises lors du MBA, j'étais tout à fait crédible pour créer mon entreprise de conseil, tout en faisant de l'enseignement et de la recherche, d'où le nom de ma société E(nseignement) R(echerche) C(onseil) en Santé !

Enfin, le MBA d'EMLYON m'a donné toutes les clés de compréhension de ce qu'impliquait la création de mon propre business et quels étaient les meilleurs moyens de s'y prendre pour créer son réseau et son activité.  

3-Pourquoi avoir choisi le MBA d’EMLYON Business School ?

En fait, là aussi c'est le cumul de plusieurs éléments : il y avait évidemment sa proximité (relative) avec mon domicile mais surtout mon compagnon s'était lancé dans l'aventure (sur 2 ans pour sa part) et je pouvais voir au quotidien tout ce qu'il faisait, apprenait, les échanges qu'il avait avec les personnes de sa promotion, etc.

En fait, il a, en quelque sorte, joué le "rat de laboratoire" pour moi :-) Et l'expérience était incontestablement une très belle réussite !

Cela m'a donné envie de rejoindre EMLYON Business School, d'autant que les programmes étaient largement du même niveau que ceux proposés par les autres grandes écoles.  

4- Comment avez-vous financé cette formation ?  

J'ai eu la chance d'avoir une prise en charge totale de la part de mon employeur, tout en conservant mon salaire pendant mon année d'étude. Je les en remercie encore tous les jours!  

5- Un EMBA est une formation exigeante. Comment avez-vous concilié cet engagement avec votre activité professionnelle et votre vie privée ?

Cela n'a pas été très "difficile" pour moi, compte tenu du fait que mon employeur m'avait dégagée de toute activité pendant la période.

De plus, mon compagnon étant également dans le parcours (mais en 2ème année, lorsque j'ai commencé), il y avait une convergence totale de nos activités et nous avions même des tas de sujets d'échange  puisque nous avions une partie de cours en communs!

Cependant, pour ma part, je pensais que le fait d'être dégagée de toute activité professionnelle me permettrait d'avoir un emploi du temps assez calme mais ça n'a pas été le cas, loin s'en faut !

Entre les cours et les lectures, les devoirs individuels et collectifs, le mémoire de fin d'année et le projet de créer mon entreprise sur la fin du cursus, j'ai rapidement atteint des journées de 10 à 12 heures de travail...

Bref, il faut de la motivation, être soutenue par son entourage, savoir s'adapter aux circonstances et faire quelques concessions dans un sens ou un autre pour ne pas générer trop de frustrations !

6- Plus globalement, que vous a apportée cette formation ?

Cette formation a été une véritable bouffée d'oxygène dans ma vie (et celle de tous les participants de ma promotion). Elle m'a offert l'opportunité de comprendre de nombreuses décisions prises par mon entreprise, de prendre du recul, d'acquérir des connaissances et des compétences qui étaient très éloignées de celles dont je disposais initialement, et de faire des rencontres extraordinaires, loin du monde de la santé !

J'ai, en particulier, été complètement happée par tout ce qui touchait à la stratégie ou au marketing stratégique avec des professeurs comme Philippe Riot ou Philippe Portier et par le management stratégique de l'innovation avec Paul Miller.

Ces 3 professeurs sont des personnes extraordinaires et brillantes, avec des parcours fabuleux ! Mais d'autres, comme Bruno Versavel (en micro-économie) ou Bernard Laurent (macro-économie) m'ont également beaucoup apportées : leurs enseignements étaient d'une qualité pédagogique exceptionnelle par rapport à ce que j'avais pu voir à l'université où j'avais suivi ces même cours.

L'ensemble des professeurs avait non seulement les compétences académiques mais également la connaissance et l'expérience de la vie des entreprises, ce qui faisait, de mon point de vue, toute la différence !   

7- Quel conseil donneriez-vous à un professionnel désireux d’adopter votre démarche ?

J'encourage toute personne à se lancer dans ce type de démarche. Je crois néanmoins nécessaire que cette démarche soit un projet non seulement personnel mais également vraiment partagé au niveau familial : c'est un parcours très prenant et il faut que chaque membre de la famille soit au clair avec ce que cela implique.

Il faut également se préparer à être "bousculé" dans ses croyances, ses objectifs, etc. Ce type de formation amène nécessairement à s'interroger sur de nombreux points touchants la vie professionnelle et, parfois, personnelle.

8- Quels sont vos projets à présent ?

Après 5 ans de succès au travers d'ERC santé, je viens d'accepter un poste d'enseignant chercheur en « Management de l'innovation » pour le début d'année 2017, dans une grande école Suisse (HEIG-VD).

En fait, c'est le prolongement de ce que je fais aujourd'hui : du conseil auprès des entreprises, de la recherche appliquée et un peu d'enseignement.

Bref, tout ce qui a été ma "lettre au père Noël" à la sortie du MBA avec cependant une tranquillité d'esprit que je n'ai pas aujourd'hui compte tenu de mon statut d'entrepreneur. Mais l'expérience acquise au travers la création de ERC santé, le MBA et les contacts que j'ai noués au sein d'EMLYON auront été décisifs !

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire