e-learning

Les grandes tendances du e-learning en 2016

David Prinçay | 25/03/2016

En 2016, la poursuite de la transformation digitale des entreprises combinée à la montée en puissance des Edtech apporte un nouveau regard sur la formation et ses outils avec les MOOC en tête de file. Alors quelles seront les tendances principales dans la formation et l’e-learning cette année ? 

Le MOOC rentre par la grande porte

De plus en plus utilisé par les grandes écoles pour apporter un socle commun de connaissances à un grand nombre de personnes, le phénomène MOOC va confirmer son succès de manière encore plus marqué cette année qu’en 2015, année au cours de laquelle près de 230 MOOC francophones ont été créés (rééditions comprises).

Les services de formation des entreprises ont désormais intégré la création de MOOC dans leur stratégie de renouvellement des contenus et l’apprécient notamment pour ses fonctionnalités sociales (forum de discussion, chat et mise en relation des apprenants) et la possibilité de partager leurs savoir-faire, leurs valeurs, ou leur culture d’entreprise.

Egalement utilisés comme outils d’accompagnement au processus d’Onboarding (accueil et intégration des nouveaux collaborateurs) dans les grandes entreprises, nul doute que le MOOC est amené à s’étendre notamment comme outil de présentation des processus propres à une entreprise ou comme centre d’excellence en créant un espace d’échange des best practices.

Bye Bye Flash, Hello HTML5

Sérieusement attaqué depuis plusieurs années, la technologie Flash est en passe de rendre les armes définitivement en faveur de l’HTML5. Cela s’explique notamment par l’expansion croissante des services mobiles (ou le Flash n’est clairement pas un invité d’honneur) et l’arrêt progressif de son support par les différents navigateurs du marché.

L’HTML 5 apparaît dans ce contexte comme une technologie idéale pour le développement de nouveaux outils d’e-learning. Rapide, robuste et responsive, sa généralisation permet également d’intégrer au parcours des apprenants des formes de contenus encore inédites (blogs, didacticiels et sites spécialisés).

Le LMS, un enjeu majeur dans la stratégie e-learning des entreprises

Les LMS font peau neuve pour s’adapter aux futurs usages mobiles mais aussi à la nouvelle variété des contenus proposés en dehors des systèmes classiques de parcours pédagogiques.

Les 4 principales nouveautés les plus importantes seront :

  • La multiplication des offres LMS additionnées à un catalogue de contenus sur étagère, une première étape dans l’avènement des « Spotify » ou « Deezer » de la formation
  • Le Mobile Learning avec un grand avantage pour les LMS capables de proposer des ponts entre l ‘expérience offline et l’expérience online
  • Des statistiques plus poussées avec l’adoption croissante du modèle xAPI au détriment du SCORM. Une meilleure gestion du parcours apprenant et l’arrivée de mécanismes d’Adaptive Learning
  • Une architecture IT plus souple et capable d’évoluer plus sensiblement

Le mobile Learning -> future évolution du secteur

Conséquences directes de cette ouverture technologique, la formation professionnelle voit son avenir aussi sur les Smartphones et les réseaux sociaux. Il est vrai que les usages sont grandissants. Selon une étude TNS SOFRES http://www.tns-sofres.com/etudes-et-points-de-vue/les-millennials-passent-un-jour-par-semaine-sur-leur-smartphone, les français passent entre 1H30 et 3H sur leurs mobiles quotidiennement.

En conclusion, la feuille de route est claire dans le domaine de la formation. Et tous les acteurs - organismes ou les fournisseurs de solutions - ont évolué pour proposer un futur système ambitieux. Cette année est une année de déploiement et promet de redistribuer les cartes de la formation professionnelle et continue.

Les gagnants seront les apprenants grâce à l’arrivée de modules de formation et de certifications plus souples que les règles habituelles. Nul doute que 2016 va être animée dans le secteur. 

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire