CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

Reconversion professionnelle : 10 métiers en tension accessibles grâce à la formation continue

Reconversion professionnelle : 10 métiers en tension accessibles grâce à la formation continue

Stéphanie Guzman | 30/10/2018

Lors d’une récente enquête réalisée par le site RégionsJob, une majorité de salariés (87 %) considèrerait 2018 comme l’année de la remise en question professionnelle. Plus de 6 salariés sur 10 envisageraient même de quitter leur entreprise d’ici la fin de l’année, 30 % déclarant vouloir changer de métier et 28 % de secteur d’activité.

Le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, prévoyant que les salariés puissent se faire financer une action de formation destinée à changer de métier ou de profession via le Compte Personnel de Formation, va également avoir un effet moteur. Le phénomène devrait ensuite s’accélérer avec l’ouverture de droits aux indemnités chômage pour les salariés démissionnaires. 

Accompagnement et formation

Réussir une reconversion se prépare. Bilan de compétence, coaching, networking : des structures se sont mises au service des futurs « reconvertis ». L’objectif : éviter que l’écart ne soit trop grand entre le rêve et la réalité. C’est le cas classique de l’amoureux des fleurs qui réalise qu’une grosse partie de l’activité de fleuriste, consiste à faire des allers-retours entre Rungis et sa boutique. Choix d’une mauvaise formation ou absence de débouché, rater son changement de vie professionnelle, arrive plus fréquemment qu’on ne le pense.

Si aujourd’hui la tendance, tout du moins dans les médias et pour certaines agences spécialisées comme Switch Collective, n’est pas vraiment au salariat, les Français ne sont pas tous motivés à l’idée de devenir indépendants ou de devenir entrepreneur. Changer de métier est déjà un énorme challenge.

Alors que 700 000 projets de recrutement sont reconnus comme difficiles cette année par les pouvoirs publics, CursusPro vous dévoile une liste de 10 métiers en tension et les formations qui vont avec.

 

1. Le boom des développeurs

Une croissance exponentielle du secteur numérique-digital depuis plus de 10 ans, des écoles qui ne parviennent pas à « fournir » suffisamment de diplômés ont donné naissance à un marché de l’emploi plus que tendu.

« Quand je recrute un développeur, c’est moi qui passe l’entretien », avouait en début d’année le dirigeant d’une PME lyonnaise dans le quotidien La Croix. On parle donc dorénavant de pénurie et les entreprises mettent en avant tous leurs atouts, ce qui inclut des rémunérations conséquentes, pour attirer talents français et étrangers.

Parmi les profils les plus demandés : Développeurs Full Stack, Python, Django et aussi des profils d’experts JS, Angular, Backbone.

Découvrez ici le catalogue de formations de la Grande Ecole du numérique

Plus d’infos sur Cursusgo

 

2. Se tourner vers l’enseignement

Vous avez effectué des études supérieures (à partir d’un bac +2) et avez envie de transmettre ?

Les rectorats recrutent en permanence du personnel enseignant. Vous exercerez pour la durée de l'année scolaire ou pour un remplacement. Votre nombre d’heures hebdomadaire sera celui des professeurs titulaires que vous remplacez.

Inscrivez-vous sur le site ACLOE de l’académie concernée.

Vous pouvez aussi devenir professeur en passant des concours.  Plus d’infos

Avant de vous lancer dans l’arène, une formation au leadership,  à la gestion du stress, à la prise de parole en public… finançable via le CPF, peut s’avérer utile !

Sachez aussi que si les publics de collégiens, lycéens ou étudiants ne sont pas faits pour vous, la France manque de formateurs pour adultes.

 

 3. Gérer et développer une communauté

Les communautés se développent et sont au cœur des business models de nombreuses entreprises.  Facebook, Instagram,  Pinterest, Twitter mais aussi Snapchat chez les plus jeunes. Avantage du Community Management, les formations sont plus courtes et moins techniques que dans d’autres domaines. Plus d'infos

Si pendant longtemps, on a privilégié des profils très juniors, ce n’est plus tout à fait le cas en 2018 car les communautés sont aujourd’hui le reflet de la société française. Mères de famille nombreuses, seniors, tentez votre chance…

Autre piste à explorer, si vous avez une profil moins communiquant et plus juridique : devenir DPO 

A noter : Facebook et Social Builder vont former, à partir de 2018, 15 000 Françaises au numérique, via une session de deux jours. Au programme : analyse de données, cloud, technologies du futur... un bon moyen de découvrir si le digital est fait pour vous. Plus d'infos 

 

4.  Devenir Ingénieur

Selon Pôle Emploi, les entreprises françaises peinent à recruter Ingénieurs et cadres d'étude, cadres en recherche et développement, que ce soit dans le secteur de l’industrie ou de l’informatique. 30 000 recrutements vont s’avérer compliqués voire impossibles selon les entreprises interrogées.

La reprise d’études pour devenir ingénieur concerne plus de 1000 français chaque année. C’est un véritable accélérateur de carrière. Le CNAM et le CESI  forment une grande partie des candidats. La plupart des écoles d’ingénieurs offrent également un très vaste choix de programmes réservés à la formation continue.

 

5. Un métier peu connu…audioprothésiste

Sur les 6 millions de malentendants français, seuls 1,5 million sont équipés en aide auditive, pointait dès 2015, le magazine UFC Que Choisir qui dénonçait par la même occasion une pénurie d’audioprothésistes orchestrée par les professionnels eux-mêmes.

Depuis, la situation a évolué et plus de places sont disponibles dans les écoles. En parallèle, le nombre de personnes souffrant de troubles auditifs augmente.

Ce métier qui mêle technique, informatique, acoustique ou encore psychologie reste encore peu ouvert, malgré un manque important de personnel. Des diplômes d’état existent, à partir du niveau bac. Il est possible de suivre une formation au CNAM.

6. Big Data …pour les mordus de statistiques

« Urgent Recherche Analyste Web / Data Scientist », ces annonces fleurissent partout. De la PME à la multinationale, les directions marketing recherchent ces profils encore rares.

Car réunir de la data c’est bien, mais savoir l’analyser, c’est mieux. Modélisation, machine learning, text mining, faîtes le plein d’outils pour faire carrière dans la Big Data. Les opportunités sont nombreuses tout comme les formations.

Si vous  travaillez dans le marketing, la finance et que vous êtes un véritable geek, ces postes très bien rémunérés sont pour vous, même avec peu d’expérience mais à condition d’avoir suivi une formation.

Centrale SUPELEC et Polytechnique proposent des Executive Certificate sur une vingtaine de jours mais vous pouvez opter pour des formations plus longues comme un Master of Science ou Mastère Spécialisé au sein d’écoles de commerce comme GEM ou ESCP. Le choix est large. Plus d'infos 

Autre piste : les formations de l’école en statistiques ENSAE-ENSAI (3 jours par mois sur une durée de 6 mois).

De très nombreux postes sont à pourvoir dans un secteur connexe : la cyber-sécurité.

 

7. C’est moi le chef !

Dans les restaurants, cuisines collectives, cantines, les cuisiniers et chefs cuisiniers ont la côte et c’est un métier très ouvert aux reconversions professionnelles.

Départs en retraite, demande de personnel dans les maisons de retraites et cantines scolaires, après une formation intensive (choix des ingrédients, gestion du personnel, négociation avec les fournisseurs, hygiène et bien-sûr cuisine) de quelques mois, le tablier vous attend. 

Les besoins sont de 20 000 personnes par an. L’AFPA est le principal centre de formation (CAP, BEP, BAC pro) mais il existe aussi des MBA Cuisine et Entreprenariat.

 

8. Où sont les cadres ?

Responsable administratif,  directeur comptable ou financier : ce sont des métiers qui semblent moins faire rêver la génération Y. A cela s’ajoutent des départs à la retraite massifs. Résultat : il existe aujourd’hui selon Pôle Emploi,  une pénurie de cadres administratifs, comptables et financiers avec 7 000 postes en tension.

Au niveau de la formation, le plus difficile sera de faire le choix : Formation courte, longue, certifiante, diplômante.  En Finance ? Comptabilité ? Management ? Le choix est très vaste. N’hésitez pas à utiliser notre moteur de recherche cursusgo pour faciliter votre recherche. Pensez également à la VAE.

 

9.  Choisir le social

Si beaucoup d’éducateurs spécialisés se reconvertissent à mi-carrière, le métier séduit aussi les futurs reconvertis, notamment celles et ceux qui aspirent à donner plus de sens à leur activité professionnelle.  

Il existe une large offre en terme de domaines : aide médico-psychologique,  éducation de jeunes enfants ou accompagnement de familles…Les demandes sont nombreuses et ce métier figure en bonne place sur la liste des 100 métiers en tension publié par les pouvoirs publics.

Il vous faudra passer un concours d’entrée à l’une des écoles et démarrer une formation qui comprend 1450 heures de cours théorique et 15 mois de stage pratique.

Pour les personnes titulaires d'un diplôme d'État de moniteur éducateur (ou du CAFME) ayant une expérience professionnelle de moniteur éducateur depuis plus de deux années, il est possible de faire la formation en un an.

 

10.  Devenir roi de la baguette

Avec plus de 32 000 entreprises en France, la boulangerie-pâtisserie est au premier rang des entreprises du commerce de détail alimentaire. 6 milliards de baguettes sortent des fournils chaque année...

C’est un métier en tension avec 3500 recrutements notés comme difficile par Pôle Emploi. Pour se former, à côté des CAP, BEP et Bac Pro en boulangerie, il existe des formations accélérées destinées aux professionnels (INBP de Rouen, à l’EBP de Paris ou encore à l’école Ferrandi).

 

Pas inspirés par ces métiers ?

En 2018, on manque aussi en France de jardiniers, d’arboriculteurs salariés, de bouchers, d’artistes (musique et danse), de professionnels des spectacles, d’animateurs sportifs,  de chauffagistes et de spécialistes des énergies nouvelles.

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire