CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

Financement de la formation professionnelle continue diplômante et qualifiante

Obtenir un nouveau diplôme, une bonne résolution pour 2015

CursusPro | 12/01/2015

Vous démarrez l’année 2015 avec des envies de changement, vous souhaitez progresser dans votre métier ou changer d’emploi, vous êtes dans une période de transition ou de chômage… Profitez de la nouvelle réforme de la formation professionnelle et formez-vous ! Vous devenez maintenant l’acteur principal de votre parcours professionnel alors prenez votre formation en main.

La nouvelle année 2015 commence fort pour la formation professionnelle continue. Depuis le 5 janvier tout français actif dispose d’un compte personnel de formation lui permettant de suivre des formations qualifiantes à sa propre initiative et selon ses souhaits d’évolution de parcours professionnel. Le CPF marque déjà les esprits et va fortement modifier le comportement des français vis-à-vis de la formation diplômante et qualifiante. Cependant, il n’est pas le seul dispositif en vigueur. D’autres programmes de financement des formations longues diplômantes ou certifiantes existent déjà et ont été même renforcés par la nouvelle loi. Panorama de ce que vous pouvez mettre en place. 

CPF, mais pas que …

Vos heures de DIF cumulées au 31 décembre 2014 sont immédiatement mobilisables dans le cadre du CPF. Le nombre maximum dont vous disposez est de 120 heures et il faudrait attendre plus d’une année pour atteindre les 150 heures maximum prévues par le CPF. Cependant, les heures déjà acquises peuvent d’ores est déjà constituer une 1ère base de financement et vous pouvez demander à bénéficier en parallèle d’autres dispositifs.

Deux autres actions de formation peuvent être mises en œuvre à l’initiative du salarié :

-          Le CIF, congé individuel formation est un des mécanismes les plus utilisés jusqu’à maintenant pour le suivi de formations longues (800h en moyenne). Il est déjà très demandé (45 000 dossiers acceptés par an, 30 000 autres dossiers étant refusés) et des financements supplémentaires sont prévus dans le cadre de la nouvelle réforme. Il est accessible via l’ OPACIF/FONGECIF à qui vous devez adresser votre demande.

-          La période de professionnalisation est accessible à tous les salariés en CDI ou CDD d’insertion dans le cadre d’une formation qualifiante permettant l’accès à une certification. La durée minimum de formation est de 70 heures sur une période maximale de 12 mois.

Les salariés des toutes petites entreprises peuvent bénéficier en plus de leur CPF d’une prise en charge des salaires par le FPSPP.  

Ces dispositifs peuvent également être mis en œuvre dans le cadre d’une VAE qui permet la reconnaissance de l’expérience professionnelle par l’obtention d’un titre, d’un diplôme ou d’un certificat de qualification professionnelle.

Par ailleurs, le plan de formation de l’entreprise ne disparaît pas. Aucune cotisation obligatoire n’est versée à ce titre mais l’entreprise a maintenant le devoir d’assurer l’employabilité de ses salariés et la mise à niveau de leurs compétences en lien avec sa stratégie de développement et l’évolution des outils et technologies utilisés. Le financement sur plan de formation vient donc s’ajouter aux autres dispositifs qui bénéficient  d’une contribution obligatoire.

Travaillez votre projet de formation et soyez créatifs

En fonction de votre choix de formation, de votre situation personnelle, et avec les conseils de professionnels (comme CursusPro) vous pouvez avoir recours non pas à un seul mais à plusieurs mécanismes de financement combinés. En effet, la durée des formations diplômantes ou certifiantes dépasse largement le plafond de 150h maximum de votre compte de formation. Le CPF, malgré son vœu pieu ne vous permettra donc pas d’aller très loin. Ne baissez pas les bras car de nombreuses solutions existent pour optimiser ou compléter l’utilisation de ce compte.

Un des moyens est de maximiser les droits acquis en les utilisant de manière régulière toute au long de sa vie professionnelle. La tendance dans les organismes de formation est de modulariser les cursus. Vous pouvez alors dépenser vos heures au fur et à mesure de leur accumulation en suivant des modules qui s’inscrivent dans un parcours de formation diplômante ou certifiante. Le CPF a en effet un gros avantage : au fur et à mesure que les heures sont consommées le compte peut continuer à se réalimenter toujours jusqu’au plafond de 150 heures. Cela risque de vous prendre un peu plus de temps, donc si votre projet presse n’hésitez pas à utiliser d’autres leviers.

Sachez tout d’abord que le CPF a été imaginé comme un noyau dur autour duquel peuvent s’ajouter des strates de dispositifs et de financements. Il bénéficie d’un financement dédié et s’articule parfaitement avec les autres mécanismes de financement en démultipliant vos opportunités.

Les différentes formes d’abondements

Outre les heures accumulées avec le temps sur le CPF, la loi ouvre la possibilité d’un grand nombre de mécanismes d’abondements. Il s’agit d’un certain nombre d’heures supplémentaires qui s’ajoutent aux heures CPF acquises. Ils peuvent parfois être décidés par accord de branche ou d’entreprise et peuvent  provenir de l’entreprise, de l’Etat, des conseils régionaux, de Pôle Emploi…

Un exemple déjà dans les textes est celui des entreprises de plus de 50 salariés qui n’arrivent pas à mettre en place les entretiens obligatoires ou à justifier par le compte rendu de l’entretien de bilan de parcours que le salarié a bien bénéficié des différentes actions requises et qui seront condamnées à un abondement de 100 heures du CPF de cette personne.

Pour les demandeurs d’emploi des abondements sont possibles par Pôle emploi, les régions, le FPSPP ou même le Medef.

Une série de négociation de branches et d’accords d’entreprise vont avoir lieu dans les prochains mois. Vous ne devez pas exclure également une négociation personnelle avec votre entreprise et essayer de bénéficier d’abondements provenant par exemple du plan de formation.

Des financements à étudier au cas par cas

Les différents types de financement ou d’abondements cités ci-dessus doivent être étudiés dans votre cas spécifique. Il n’y a pas de réponse généralisée car chaque individu et chaque projet est unique.

Si vous rêvez de changer de métier toute en restant dans le secteur de votre entreprise alors une combinaison CPF plus CIF est la plus évidente. Prenez rendez-vous pour un CEP, conseil en évolution professionnelle, avec votre OPACIF.

Vous souhaitez évoluer ou progresser dans votre carrière, monter en échelon, encadrer, manager alors regardez bien les accords d’entreprise en lien avec la formation continue. Des abondements du CPF peuvent être prévus dans ce cadre là et si cela n’est pas suffisant demandez une période de professionnalisation.

Sachez également que dans tous les cas vous pouvez solliciter un prêt bancaire dans les mêmes conditions que les prêts bancaires classiques pour les étudiants et si vous avez les moyens un apport personnel peut compléter les différents financements prévus par la loi.

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire

commentaire Laid S. a écrit le 31/01/2015

n`ayant pas fini mes etudes superieurs ca m`est toujours reste a travers la gorge,comme un traumatisme permanant c`est une immense joie d`avoir trouver ici des remedes a mon dessaroi.