CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

Meilleures écoles de commerce Europe

London Business School, meilleure école de commerce européenne selon le Financial Times

Patricia Nilsson | 08/02/2018

En cette période agitée, les Européens sont en quête de stabilité et les meilleures écoles de commerce du continent, se font une joie de leur offrir. Les 14 premières écoles de commerce conservent en effet leur place au classement tandis que la London Business School (LBS)  demeure en pôle position pour la quatrième année consécutive.

L’INSEAD est demeuré en tête des MBA en 2017

London Business School (LBS) marque toujours des points grâce à son large choix de cours. L’école britannique performe bien sur les 5 principaux critères utilisés par le Financial Times pour établir le classement.

Si le MBA de l’INSEAD est classé premier pour la deuxième année consécutive, l’école française a perdu sa première place dans le palmarès EMBA après que son programme joint avec Tsinghua University s’est vu détrôné par un groupement d’écoles incluant LBS.

L’université de St Gall en Suisse garde sa position de numéro 1 au sein du classement des Masters en Management. IMD, également en Suisse et IESE en Espagne, conservent leurs places au sein du classement des formations pour les cadres.

Warwick Business School, City University, toutes deux situées outre-manche et Mannheim, la business school allemande se partagent la quinzième place du classement des meilleures écoles de commerce européennes. Ces trois établissements sont en progression.

Mannheim est par ailleurs la première école allemande à intégrer le classement EMBA avec un programme joint. L’un des programmes de l’école de commerce allemande s’est en effet développé en collaboration avec Tonjo University en Chine et l’autre avec l’ESSEC qui dispose d’un campus à Singapour. Les deux programmes font partie des 25 meilleurs programmes européens.

Le boom des programmes joints

Illustration de la montée en puissance des programmes multi-campus, les trois premiers EMBA européens sont développés conjointement par plusieurs écoles. Parmi celles-ci, LBS et l’INSEAD.

Jean Wüstemann, président de Mannheim Business School, a observé ce phénomène. Il y a selon lui en une forte demande des participants pour étudier dans plusieurs pays. “Les personnes qui font un EMBA sont à la recherche d’une expérience internationale”, indique le Pr Wüstemann. “Il est plus pertinent que chaque école de commerce forme localement que d’avoir un campus unique”. Certains étudiants interrogés pour la réalisation de ce classement semblent être de cet avis. Un diplômé de Global EMBA Asia, développé conjointement par Columbia et l’Université de Hong Kong (un nouvel entrant au sein du palmarès), juge intéressant d’avoir un éclairage à la fois européen, américain et asiatique. « L’approche « trois continents » vous donne une vision holistique du monde des affaires avec une réflexion profonde et globale ».

Une mobilité variable selon les pays

Les élèves des écoles européennes interrogés trois ans après la fin de leur formation se sont majoritairement orientés vers la finance et la banque, le conseil ou le secteur industriel. Là où les trajectoires divergent, c’est entre ceux qui sont restés travailler dans leur pays d’origine et ceux qui se sont installés à l’étranger. Pour celles et ceux qui sont restés, le conseil, le transport/logistique sont les deux premiers secteurs tandis que les IT-Telecom figurent en troisième place  En revanche, ceux qui se sont installés ailleurs, ont majoritairement opté pour la finance. Ce secteur est en tête et est suivi du conseil et du secteur IT-Telecom.

La proportion de professionnels qui sont restés dans leur pays d’origine, trois ans après l’obtention du diplôme, est variable. En Pologne, 8% des diplômés ont émigré alors qu’en Espagne, ce chiffre atteint 81 %. Les opportunités en terme d’emploi et l’origine des étudiants jouent un rôle. La plupart des étudiants des écoles polonaises sont en effet polonais. Ceux qui quittent l’Espagne vont s’installer majoritairement en Amérique Latine, pays dont beaucoup sont originaires.

Les écoles allemandes progressent

C’est l’école de finance et de Management de Francfort qui a réalise la plus forte progression cette année. Elle a gagné 20 places en passant du rang 55 à 35 (…). Au total, six nouvelles écoles, installées en France, au Royaume Uni, en Italie en Belgique et au Portugal intègrent le classement (…).

La meilleure école de commerce est la London Business School. La meilleure école allemande est la Mannheim Business School.  Elle est classée en 15ème place. 5 autres écoles allemandes font partie du classement.

Côté scandinave, c’est la Stockholm School of Economics qui est en tête. SSE est 27ème au classement tandis que Aalto University est classée 32ème.  BI Norwegian Business School and NHH of Norway ne sont pas loin derrière en 33ème et 35ème place.

L’ISCTE Business School of Portugal fait une très belle entrée en 80ème position. 2 autres écoles portugaises Nova et Catolica Lisbonne sont classées en 25 ème et 26ème position (…).

 

© 2017 The Financial Times Ltd. All rights reserved.

Not to be redistributed, copied or modified in anyway.

Cursuspro is solely responsible for providing this translated content and the Financial Times

does not accept any liability for the accuracy or quality of the translation.

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire