CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

Le Bilan de Compétences en 5 chiffres-clés

Le Bilan de Compétences en 5 chiffres-clés

Stéphanie Guzman | 31/10/2018

Ce dispositif est plébiscité par les salariés et demandeurs d’emploi. Depuis le 1er janvier 2017, il fait partie des « formations » pouvant être financées par le Compte Personnel de Formation. Voici 5 chiffres à retenir le concernant.

0

Dans  la très grande majorité des cas, le bilan de compétences n’a pas à être financé par vous, même partiellement. Il vous coûtera donc 0€.

En effet, soit, vous faîtes le choix de le faire en accord avec votre employeur et dans ce cas, il fait partie du Plan de Formation de l’entreprise, soit vous ne mettez pas votre RRH dans la confidence et utilisez les heures disponibles sur votre Compte Personnel de Formation

L’Organisme Paritaire Collecteur Agréé de votre secteur d’activité pourra toutefois compléter si jamais vous n’aviez pas assez d’heures sur votre compte.  Vous pouvez contacter votre OPCA qui vous proposera une liste de prestataires, ou directement vous rapprocher de l’Organisme Prestataire de Bilan de Compétences de votre choix. Si celui-ci est référencé par l’OPCA et/ou Datadock, la base de données des organismes de formation, le financement ne sera pas un problème. Sachez toutefois que votre OPCA peut fixer un plafonds à la prise en charge : OPCAIM, l’OPCA de la métallurgie plafonne celle-ci à 1488 €, OPCALIA qui regroupe bon nombre de TPE/PME, finance le Bilan de compétence à hauteur de 1750 €.

 

1

Un Bilan de compétences que vous démarrez à votre initiative en dehors de votre temps de travail se fait avec un interlocuteur unique.

Le consultant qui vous suivra pendant toute la durée du bilan est un professionnel. Cette personne est formée.  Attention, l’offre est assez disparate, il est donc important de bien demander les références des cabinets.  Vous pouvez par exemple choisir un membre de la Fédération Nationale des Centres de Bilans de Compétence.

 

3

Un bilan se déroule toujours en 3 phases

La phase préliminaire permet d’établir l’analyse des besoins. Quelle est votre situation professionnelle actuelle ? Vos attentes ?

Cela peut être le besoin de sortir d’une difficulté ponctuelle, l’envie de vous réinventer professionnellement, ou de progresser en terme de responsabilités.

Ensuite vient la phase 2, dite phase d’investigation : il s’agît de l’identification de vos motivations, compétences et aptitudes. La phase 3 est la phase de conclusion. Elle permet l’élaboration d’un document de synthèse, vous orientant par exemple vers une formation ou une reconversion.

Ce résultat est votre propriété quelque soit la manière dont le bilan a été financé.

 

24

Même s’il est possible de trouver des formules courtes entre 12 et 14 heures, un Bilan de Compétences dure normalement 24 heures réparties sur plusieurs semaines ou mois. C’est la durée nécessaire pour accomplir un travail en profondeur.

Cela représente entre 6 et 8 rendez-vous avec le consultant. Un bon bilan, c’est un bilan 100 % sur mesure car chaque situation est unique.

Insatisfaction au travail, envie d’évoluer, de se challenger, burn-out, anticipation de la situation économique délicate du secteur d’activité…. Le Bilan part de votre situation professionnelle et personnelle pour vous accompagner. Il ne s’agît pas d’une thérapie mais en adressant vos problématiques professionnelles, il est certain que vous devrez livrer bon nombre d’informations sur votre situation privée et bien entendu sur votre personnalité.

 

600

Il existe un nombre important de Centres de Bilan de Compétences, près de 600. Choisissez de préférence un centre ou un consultant à proximité de votre domicile ou travail.

Certains cabinets sont spécialisés dans des secteurs d’activité ou s’adressent à une typologie de personnes. Il existe par exemple de plus en plus de centres spécialisés pour les femmes.

Le bouche-à-oreilles est un bon moyen de faire son choix. Parlez-en autour de vous. Que votre interlocuteur connaisse votre secteur d’activité est un plus, mais ce qui est prioritaire, c’est la qualité du contact que vous allez pouvoir nouer avec le consultant.

C’est en effet à ce professionnel que vous allez oser avouer ce que vous taisez à vos proches : ce désir profond d’ouvrir une Guest House au Costa Rica, de passer votre CAP fromager  ou de prendre la place de votre N+1 ! C’est lui qui aura la charge de vous donner les outils pour vous aider à faire le tri entre fantasme et projet.

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire

Êtes-vous prêt à vous re-former ?
Attention !
Vous entrez en zone test !