formation continue reprise entreprise

La reprise d’entreprise : faîtes vous accompagner

Stéphanie Guzman | 13/05/2015

Si  « créer sa boite » fait partie des rêves de nombreux salariés,  « réveiller une belle endormie », c’est à dire reprendre une entreprise existante pour la développer, peut également être une piste à explorer.

La reprise d’entreprise : du commerce à la PME

Reprendre une entreprise, voici un beau challenge ! De nombreuses entreprises sont en effet à la recherche de repreneurs. Chaque année  des milliers de sociétés mettraient la clef sous la porte pour cause notamment de départ en retraite du dirigeant. Le gouvernement interpellé par les chiffres affolants publiés par la CCI de Paris (223 000 entreprises en IDF cesseraient leur activité d’ici 10 ans faute de repreneur) en a fait un cheval de bataille. Parmi ces sociétés, figurent bien entendu beaucoup de TPE avec un ou deux salariés pour lesquelles, il n’ y a pas grand-chose à reprendre mais on y trouve  également quelques pépites.

Le site internet de la BPI (Banque Public d’Investissement) liste  actuellement près de 60 000 offres de reprise qui vont du simple commerce à la grosse PME.  Lire le bulletin d’opportunité publié par votre CCI locale, et commencer à en parler à votre réseau personnel et professionnel seront parmi vos toutes premières démarches. En parallèle, c’est le moment idéal pour faire le point sur ce que la formation continue peut vous apporter dans le cadre de ce projet.

La phase de prospection pour le repreneur est capitale et peut être très longue. Pourquoi en effet ne pas la mettre à profit pour acquérir ou rafraichir un certain nombre de connaissances via le CIF ou le CPF.

Dans le cadre d’une reprise, vos qualités de manager, votre leadership  et votre vision seront vos atouts mais une solide formation comptable et financière est un vrai plus. Dialoguer avec les banques et les experts comptables ne s’improvise pas. Quelqu’un de bien formé est plus à même de rassurer ses interlocuteurs à commencer par le cédant et ses salariés.

Être bien accompagné

Pour vous accompagner dans votre projet, des formations spécifiques existent vous permettant d’aborder les principaux aspects de la reprise d’entreprise : de l’évaluation de la société, à la gestion quotidienne.

C’est principalement au sein des Chambres de commerce que vous trouverez les aides et formations adaptées. La phase de prospection est capitale et nous vous recommandons de vous faire accompagné dès cette première étape.

La plupart des grandes écoles de commerce proposent des formations courtes  certifiantes de type CESA (Certificat d'Enseignement Supérieur des Affaires). Le coût en est certes élevé,  6900 euros les 10 jours chez HEC Repreneur mais les intervenants sont de qualité. L’ESSEC et son Institut de Transmission des entreprises proposent également des formations certifiantes. Du côté des universités, une bonne option consiste à se diriger vers les DU (Diplômes Universitaires) Reprise et Transmission d’Entreprise. 60 heures de cours vous seront ainsi dispensés à Montpellier ou 210 heures à Avignon, le tout étalé sur plusieurs mois.

Les écoles spécialisées dans la formation continue proposent des stages dédiés à la reprise. Comptez autour de 2000 euros pour  un stage de quelques jours permettant de valider la cohérence de votre projet et de bâtir votre plan de financement. Les très nombreux intermédiaires spécialisés dans la mise en relation entre cédants et repreneurs, offrent également des formations. Soyez vigilant car celles-ci sont de qualité inégale et n’étant pas certifiantes, vous ne pourrez pas utiliser votre Congé Personnel de Formation pour les financer.

Pour finir ce tour d’horizon, citons les MOOC (Massive Open Online Course) : Même s’il n’existe pas à ce jour de MOOC spécifique sur la reprise d’entreprise, nous vous encourageons à en suivre un sur l’entrepreneuriat comme par exemple celui proposé par EMLYON. Ces cours gratuits en ligne vous donneront quelques bases en gestion si vous ne les avez pas  déjà, et vous permettront d’identifier vos faiblesses avant de partir à la chasse de « votre belle endormie ».

 

Plus d’infos :

http://www.apce.com

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire

Êtes-vous prêt à vous re-former ?
Attention !
Vous entrez en zone test !