CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

Formation actu 2018

Formation continue, les nouveautés 2018 !

Stéphanie Guzman | 28/02/2018

Réforme un jour, réforme toujours : pas une année sans son lot de nouvelles mesures concernant la formation continue. Alors qu’une nouvelle série est annoncée pour la fin de l’année, l’une des nouveautés de la précédente refonte vient d’entrer en vigueur: les non-salariés peuvent à présent utiliser le fameux Congé Personnel de Formation.

Le CPF pour tous, chimère ou réalité ?

Les réformes se suivent avec une volonté affichée de simplification mais en pratique, tout le monde semble s’y perdre, salariés, indépendants et même employeurs. Alors que beaucoup de français ignorent encore que le DIF n’est plus - et que le Congé Personnel de Formation (CPF) l’a remplacé-, on nous annonce déjà que ce dernier a été intégré au Compte Personnel d’Activité (CPA) et que le Congé Individuel de Formation (CIF)  pourrait également se dissoudre dans le CPF. Une belle salade d’acronymes ! Vous êtes perdu ? Nous aussi.  Et on ne vous pas parlé du CEC et du CPA. Bref, une nouvelle réforme n’est peut–être pas une mauvaise idée !

En attendant, la bonne nouvelle de 2018 concerne les travailleurs non-salariés.

Depuis le 1er janvier, les travailleurs indépendants, professions non-salariées, artistes- auteurs, peuvent ouvrir un Compte Personnel d’Activité (CPA) et acquérir des droits pour leur Compte Personnel de Formation (CPF).

Si vous êtes pluriactifs, c’est à dire que vous travaillez dans le secteur privé et dans le secteur public, ou si vous cumulez une activité de salarié et de non-salarié, vous pouvez également actionner votre CPF.

Autre bonne nouvelle, les travailleurs des plateformes collaboratives ont également droit à la formation. Les entreprises gestionnaires de ces plateformes –UBER, DELIVEROO par exemple- sont en effet tenues depuis le 1er janvier d'assurer à leurs travailleurs réguliers, un remboursement de certains frais liés à la formation professionnelle.

 

Et la suite ?

 

Pour 2019, les pouvoirs publics parlent de « monétarisation », « désintermédiation », « individualisation » et  « responsabilisation » ! Pour faire simple, l’idée serait que le principal concerné – c’est à dire la personne désirant se former –puisse choisir quand, comment et avec qui il ou elle souhaite se former. Ce n’est pas déjà le cas ? Pas tout à fait, le CPF, tel qu’il existe dans sa forme actuelle, est qualifié de confus par les utilisateurs mais aussi par les pouvoirs publics tant il s’avère difficile à mettre en place. Par exemple, seules les formations figurant sur des listes pré-établies peuvent être choisies. Il faut solliciter l’Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) rattaché à son domaine d’activité mais nombreux sont les français qui ignorent de quel OPCA ils dépendent ( Voir l’outil Cursus Pro : OPCA).Et quand on travaille comme certains indépendants pour plusieurs secteurs ou bien que l’on souhaite acquérir des compétences dans une autre branche, cela peut devenir un vrai parcours du combattant. Les forums internet et réseaux sociaux regorgent de situations ubuesques. Autre exemple, alors qu’il devait pouvoir être autonome avec le CPF, le salarié se retrouve à demander de l’aide à son employeur, lequel a parfois tendance à faire glisser sur le CPF des formations qu’il aurait financé dans le passé via le plan de formation. Autre point, la notion de crédit-heure ou valeur de l’heure de formation n’est pas  très compréhensible. Le montant du crédit-heure de formation varie en effet selon l’OPCA dont vous dépendez soit entre 50 et 100 € l’heure mais ce montant est plus proche des 9 euros l’heure, si c’est Pôle Emploi qui finance !

Difficile dans ces conditions de gérer seul sa demande de formation, encore plus quand les heures disponibles sur le CPF ne suffisent pas pour la financer.

Ne serait-il pas plus simple de dire à chacun, salarié ou non salarié, qu’il a le droit à 5 000 euros de budget formation plutôt qu’à 100 heures ?

Et bien, ce sera peut être le cas d’ici quelques mois… La Ministre Muriel Péricaud travaille en effet sur un nouveau projet de loi qui devrait être présenté en avril prochain.

En attendant, n’hésitez pas à créer votre Compte Personnel d’Activité (si ce n’est pas déjà fait), et à vérifier votre crédit d’heures (reliquat d’heures de DIF, intégration de vos activités bénévoles via le Compte d’Engagement Citoyen).

Et pour les non-salariés qui vont se lancer dès à présent, armez-vous de courage : il est à craindre que les débuts du CPF des indépendants soient aussi chaotiques que les débuts du CPF salarié ou du CPF fonctionnaire. Ce dernier, annoncé pour janvier 2017, n’est toujours pas opérationnel plus d’un an après…

 

https://www.moncompteactivite.gouv.fr

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire