Le Data Protection Officer

En 2018, devenez DPO !

Stéphanie Guzman | 22/02/2018

L’existence d’un Data Protection Officer sera obligatoire en France dans certaines entreprises à partir du 25 mai 2018. Les sociétés et les administrations concernées sont celles qui utilisent à grande échelle des données à caractère personnel de type adresse mail, âge, etc… 

L’existence d’un Data Protection Officer sera obligatoire en France dans certaines entreprises à partir du 25 mai 2018. Les sociétés et les administrations concernées sont celles qui utilisent à grande échelle des données à caractère personnel de type adresse mail, âge, etc… Si certaines entreprises ont déjà un correspondant informatique et libertés (CIL) -lesquels pourront sous certaines conditions devenir DPO-, nombreux sont les employeurs qui vont devoir, suite à cette nouvelle réglementation européenne (Règlement Général sur la Protection des Données-RGPD), créer le poste. D’autres opteront plutôt pour des consultants extérieurs.

Dans tout les cas, c’est une occasion pour celles et ceux intéressé(e)s par le digital de se positionner et de se former.

La mission du DPO est de veiller à ce que la société respecte la législation lorsqu’elle utilise les données personnelles à des fins commerciales ou administratives. Le poste nécessite donc de solides connaissances informatiques et juridiques.

De très nombreuses formations existent déjà et de nouvelles ouvriront dans les prochaines semaines. CursusPro vous prépare un dossier complet sur le sujet.

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire

Un projet de formation ?
Nous vous aidons à le réaliser !
Écrivez-nous !