CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

Améliorer son anglais grâce au Congé Personnel de Formation : le mode d’emploi

Améliorer son anglais grâce au Congé Personnel de Formation : le mode d’emploi

Stéphanie Guzman | 27/05/2016

Nombreux sont les cadres à se plaindre de ne pas assez bien parler l’anglais et dans certains secteurs d’activité, une mauvaise maitrise de la langue des affaires se révèle un véritable frein au niveau de la carrière.

Il est tout à fait possible d’utiliser son Congé Personnel de Formation (CPF) pour combler ses lacunes dans la langue de Shakespeare. Le point complet sur ce dispositif qui remplace le DIF.

Oui, on peut utiliser son CPF pour se former en anglais !

Parmi vous, certains ont peut être été déroutés par l’apparition du Congé Personnel de Formation (CPF) qui a remplacé le DIF en 2015 et l’apparition de « listes de formations éligibles ».  Au tout début de la mise en place de la réforme, l’anglais n’était pas présent sur ces fameuses listes et ceci a empêché pendant quelques mois les salariés d’utiliser leur crédit d’heures. Une situation paradoxale qui a semé l’an dernier un léger vent de panique auprès des différentes écoles de langues, sachant que l’anglais était l’une des formations les plus demandées par les salariés pour le DIF,  ancêtre du CPF.  Erreur réparée par les pouvoirs publics : l’anglais (ainsi que d’autres langues étrangères) est aujourd’hui bien présent sur ces fameuses listes mais … avec une petite subtilité. En effet, la formation doit aujourd’hui se conclure par un passage d’examen, l’idée étant depuis la réforme de 2014, d’évaluer l’efficacité des programmes de formation mais aussi, de permettre au salarié de se motiver en visualisant plus clairement ses axes de progression.

Un examen ou une simple formalité ? 

Les formations doivent être certifiantes, c’est à dire qu’elles doivent donner lieu à une évaluation. Le BULATS ou le TOEIC font partie de ces certifications en anglais.

Pour toutes celles et ceux qui angoissent à l’idée de repasser un examen, chose que bon nombre d’entre nous n’ont pas subi depuis notre formation initiale ou le permis de conduire, il n’y a aucune raison de faire marche arrière.  Les tests sont véritablement accessibles à tous, quelque soit le niveau : débutant, intermédiaire ou avancé.

Le TOEIC™ évalue la compréhension écrite et orale des débutants sous forme de questions à choix multiples.  Il existe même un test spécialement conçu pour les débutants : le TOEIC Bridge™.

Quant au BULATS, ilévalue les compétences des candidats en anglais dans des situations professionnelles. Il apprécie la compréhension de l’oral et de l’écrit ainsi que la maîtrise lexicale et grammaticale de l'anglais de l’entreprise. Contrairement au TOEIC, le test BULATS ne nécessite pas de se déplacer dans un centre d’examen et se déroule en ligne, généralement au sein de l’école qui vous a formée (450 écoles habilitées). Un niveau B1 est recommandé pour passer le test.

Les démarches 

  •  Créer son compte sur formation.fr et vérifier votre nombre d’heures. Dans certains cas, votre OPCA, Pôle Emploi ou votre employeur peut abonder votre compte. Selon votre objectif et vos crédits d’heure, votre formation pourra durer 20 heures, 40 heures ou plus.
  •  Sélectionner son école de langues et le type de cours (individuel, collectif, à distance)
  •  Identifier son niveau : débutant, grand débutant, intermédiaire, avancé. Il existe une classification européenne des niveaux de langues de A1 à C1. L’école  ou le formateur choisi vous aidera à identifier votre niveau.
  • Faire une demande de prise en charge: directement auprès de son OPCA si vous n’informez pas votre employeur, soit en passant par votre responsable des Ressources Humaines si vous souhaitez que le formation se déroule pendant vos heures de bureau. Il est important de bien préciser les codes formations sur votre demande : 131204 pour le TOEIC et 131205 pour le BULATS.
  • Passer le test en fin de formation. Il existe obligatoirement un centre TOEIC près de chez vous.  A Paris, le centre d’examen se situe rue Taitbout dans le 8ème arrondissement.  Des sessions ont lieu plusieurs fois par mois. Votre formateur ou votre école vous aidera à préparer le test et se chargera dans la plupart des cas de votre inscription. Les tests durent de 1 à 2 heures. Le coût du test est généralement inférieur à 100 euros, et est compris dans la formation et donc pris en charge. Chaque module de test du BULATS coute environ 70€.  Le test Reading  & Listening est online et adaptatif, c’est à dire qu’il s’adapte à votre niveau en fonction de vos précédentes réponses. 

Bon à savoir 

On ne peut pas échouer aux tests. Vous obtenez un certain nombre de points.

Si vous utilisez votre CPF de manière autonome (sans passer par votre employeur), les résultats du test ne lui sont pas transmis.

Libre à vous de mentionner votre score sur votre C.V.

Time to get moving !

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire