CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

Certification formation continue

18 labels et certificats pour les organismes de formation

Stéphanie Guzman | 12/12/2016

Suite au décret qualité de juin 2015 visant à améliorer la lisibilité de l’offre de formation, le Cnefop (Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles) a mis en ligne une liste de labels et certifications de conformité. 

L’idée portée par le décret est de permettre aux organismes financeurs mais aussi aux particuliers de s’assurer au préalable du niveau des formateurs et de la qualité de l’information fournie pendant la formation. En faisant certifier leurs programmes de formation, les organismes de formation pourront ainsi afficher sur leurs brochures et sites internet l’un des 18 labels et certificats existants.

Quels sont ces labels & certifications ?

Il existe une liste de labels spécialisées et une liste généraliste :

Parmi les labels généralistes figurent des organismes certificateurs bien connus  comme AFNOR, I.CERT, APAVE ou VERITAS. A leurs côtés, on retrouve également SCS ICS, ICPF & PSI, ISQ OPQF (Office Professionnel de Qualification des organismes de Formation) ainsi que le label EDUFORM pour toutes les structures de formation continue de l'Éducation nationale.

Pas obligatoires, mais conseillés

Attention, l’absence de label ou de certification au 1er janvier 2017 ne veut pas dire que la ou les formations proposées ne sont pas au niveau. En effet d’une part certaines écoles et formateurs viennent juste de démarrer les process de certification  (procédures longues et couteuses) et d’autre part il est possible de se passer de cette certification tant que le contenu du décret-qualité est respecté.

Néanmoins, à terme, en cas d’hésitation entre deux organismes, notamment pour une formation longue et couteuse, la présence d’un label chez l’un, pourra faire pencher le choix du bénéficiaire de la formation et/ou de ses financeurs. Il est donc fort à penser que labels et certifications vont se généraliser très vite.

Un nouvel outil d’évaluation

Si, comme on l’a vu, une certification ou un label n’est pas obligatoire, cela ne dispense pas les organismes de satisfaire aux exigences du décret. Les Organismes Paritaire Collecteurs Agréés (OPCA) se sont mis d’accord sur une liste de 21 critères qualité. Parmi ceux ci : disposer de formateurs qualifiés, avoir mis en place des indicateurs de performance, avoir une démarche qualité, des programmes détaillés, un catalogue de tarif, des conditions de vente, etc.…

Les organismes de formations vont donc devoir s’enregistrer sur une plateforme intitulée Data-Dock qui est une sorte d’interface administrative recensant les 21 critères qualité issus du décret.

Sans cette inscription, aucune formation ne pourra être désormais financée par les OPCA.

Les pouvoirs publics avaient initialement octroyé dix-huit mois aux différents acteurs pour se mettre à niveau mais la date fatidique approche et il semblerait qu’un bon nombre de centres de formation n’aient pas réuni l’ensemble des documents de preuve à fournir et que, l’outil même, Data-Dock ne soit pas capable d’accueillir en quelques semaines les très nombreuses inscriptions.

Au final, les 55 000 organismes de formation auront finalement jusqu’au 30 juin 2017 pour effectuer cette formalité.

Le Data-Dock ne sera pas accessible au public mais les données qu’il contient pourront être extraites par les OPCA afin de constituer les fameux catalogues de formation qui eux, seront bien entendu accessibles à tous.

En vidéo, le référencement des organismes de formation, comment ça marche ?

Le référencement des organismes de formation, comment ça marche ? from Le FAF.TT on Vimeo.

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire