CURSUSPRO vous guide dans le dédale des formations existantes
et vous aide gratuitement à trouver votre nouveau cursus professionnel.

Evoluer, changer de voie, aller de l'avant ? CURSUSPRO, allons-y !

En vidéo : Connaissez-vous le CIF ? Un micro-trottoir sur le Congé individuel de formation !

CursusPro | 23/11/2016

L'Ifocop vous explique ce qu'est le CIF, à qui il s'adresse et comment le financer.

Connaissez-vous le CIF ?

Paris, parvis de la Gare de Lyon, les réponses des personnes rencontrées sont souvent les mêmes : « Pas vraiment non ! » « Euh, pas du tout. » « Cela a à voir avec le congé formation je crois… » « Oui, j’ai déjà utilisé le Cif, ou le Dif. Un des deux, mais je ne sais plus lequel. »

Réponse de Françoise Dael, directrice de communication de l’organisme de formation Ifocop : « Le Cif, pour Congé individuel de formation, est un dispositif qui permet de se former pendant une durée maximale d’un an, dans le but de se qualifier, d’évoluer ou même de se reconvertir professionnellement. C’est un dispositif qui permet d’acquérir de nouvelles compétences et ainsi de sécuriser son parcours professionnel. » 

Qui a le droit de bénéficier du Cif ?

« J’aurais aimé pouvoir en bénéficier mais en tant que professeur enseignant, je n’y avais pas droit. Toutes mes demandes de formation m’ont été refusées. »

Françoise Dael : « Le Cif s’adresse à la fois aux salariés et aux demandeurs d’emploi. Les salariés qui souhaitent faire un Cif doivent en faire la demande à leur employeur. Les demandeurs d’emploi peuvent en bénéficier dans le cadre d’un Cif CDD. Ils doivent s’adresser à l’organisme paritaire collecteur, c’est-à-dire l’Opacif, dont dépend l’entreprise dans lequel ils ont effectué le CDD. C'est de dernier contrat qui leur ouvre des droits à cette formation. Ce sont généralement les Opacif qui financent le Cif. »

Pourquoi faire son Cif à l’Ifocop ?

« Aujourd’hui, il arrive souvent qu’on constate qu’il nous manque un peu de qualification sur un domaine, et c’est parfois frustrant de prendre sur son temps personnel pour se former alors que cela a vocation à devenir un atout professionnel. »

Françoise Dael : « L’Ifocop a une longue expérience dans la mise en œuvre du Cif. Nous savons accompagner les candidats dès le montage du dossier de façon à favoriser leur acceptation. L’an passé, 100 % des demandeurs d’emplois qui ont souhaité faire un Cif-CDD à l’Ifocop ont été acceptés.

Nous proposons une formule opérationnelle possible en moins de huit mois, avec quatre mois de cours et trois mois minimum en entreprise. D’autre part, les formateurs de l’Ifocop sont majoritairement issus du monde de l’entreprise et/ou toujours en activité.

Nous sommes fiers de pouvoir dire aujourd’hui que nous avons quatre de nos certifications diplômantes inscrite qui ont le statut approuvé par le Fongecif-Île-de-France. C’est un vrai gage de qualité parce que ce sont des formations proposées en priorité aux personnes désireuses de suivre un Cif. »

Réagir à l'articleRéagir à l'article

Seul votre prénom et la première lettre de votre nom apparaîtront sur le commentaire